Chine en Question

Blog dédié au Monde asiatique

Archives de Tag: Chine

Les croyances sont plus têtues que les faits


Suivre l’actualité, courir après le vent.
Penser l’actualité, marcher à contre-courant.


Marcel PROUST, Du côté de chez Swann
Citation trouvée par hasard après la rédaction de l’article.

 

Personne n’a tiré les leçons du fait que le coronavirus a pratiquement disparu en Chine.

Tout le monde veut croire que la Chine détient le record mondial de 81 218 cas.
Tout le monde veut ignorer le fait que seulement 4 287 restent actifs soit 5,28% (Source) !

Tout le monde veut croire que le gouvernement chinois avait sous-estimé le risque de l’épidémie et qu’il a pris ensuite des mesures dictatoriales en confinant la ville de Wuhan dans la province du Hubei.
Tout le monde veut ignorer le fait que la majorité des pays occidentaux ont pris des mesures beaucoup plus drastiques car étendues à tout le territoire national.

Ainsi, le gouvernement mexicain a copié-collé les décisions du gouvernement français [1] alors que le pays totalisait seulement 12 cas et 0 mort (Rapport nº53). Or, malgré des mesures drastiques sur tout le territoire, le Mexique totalise aujourd’hui 478 cas et 5 morts (Rapport nº66). De quoi alimenter la psychose !

La situation est pire en France. Le jour de l’allocution d’Emmanuel Macron, la France totalisait 2 269 cas et 48 morts (Rapport nº52). Or, malgré des mesures drastiques sur tout le territoire, la France totalise aujourd’hui 24 920 cas et 1 331 morts (Rapport nº66).

Tout le monde veut croire que le coronavirus va prendre des proportions catastrophiques voire apocalyptiques en tuant des millions de gens.
Tout le monde veut croire que les mesures drastiques, prises tous azimuts et à l’aveugle, vont changer quelque chose à l’évolution de l’épidémie.
Tout le monde veut ignorer le fait que le coronavirus a atteint son pic en Chine au 34e jour et que la surmortalité de 0,28% à cette date est tombée aujourd’hui à 0,18% Source
Tout le monde veut ignorer le fait que la Chine a utilisé avec succès la chloroquine et la médecine traditionnelle à base d’herbes [2].

La société contemporaine a un besoin compulsif d’images. Les films catastrophes, prenant le relai de la littérature notamment de science-fiction, entretiennent notre attirance pour ce type de situation [3].
Les images d’un tremblement de terre, d’une éruption volcanique ou d’un feu de forêt fascinent toujours… surtout quand ces catastrophes ont lieu loin de chez soi.
Or, les agents infectieux (bactéries ou virus) génèrent d’autant plus d’angoisse qu’ils sont invisibles.

Les propos du professeur Didier Raoult risquent de perturber tous les lecteurs qui veulent croire à un miracle de la science pour les libérer de leur peur :

Cette grippe [A/H1N1] est restée très mystérieuse comme le sont beaucoup de maladies infectieuses qui, étant des maladies d’écosystèmes complexes, multi-paramétriques, ne peuvent faire l’objet ni de modèles mathématiques ni de prédictions très précises [4].

25/03/2020
Serge LEFORT
Citoyen du Monde et rédacteur de Monde en Question

Lire aussi :
Revue de presse Santé publique Monde, Monde en Question.
Revue de presse Santé publique Chine, Chine en Question.
Dossier Chine, Monde en Question.
Veille informationnelle 中國 Chine, Monde en Question.


Notes et références

[1] Lire :
Le président de la République a repris les propos alarmistes du ministre de l’Education destinés à justifier les mesures de confinement des crèches, écoles, lycées et universités. Ce plaidoyer pro-domo n’a aucune valeur car il est un vulgaire copié-collé des propos délirants d’un médecin de Hong Kong :

Il y a une possibilité que 60% de la population mondiale finisse par contracter le virus. Le taux de propagation est tel, selon lui, que même si les mesures actuelles de contingentement s’avèrent nécessaires et efficaces aux premiers stades de l’épidémie, celle-ci risque de se propager bien au delà des pays actuellement touchés.
16/02/2020, Source

Interrogé sur France Info, le ministre de l’Education, Jean-Michel Blanquer, a estimé que 50 à 70% de la population [devrait finir] par être contaminée par le virus, précisant que c’était ce que disaient les scientifiques.
15/03/2020, Source

[2] Lire :
• 15/02/2020, Le traitement anti-viral s’est avéré efficace vu l’augmentation du nombre de patients guéris, Xinhua.
• 26/02/2020, Les spécialistes de la médecine traditionnelle chinoise en première ligne contre le nouveau coronavirus, Xinhua.
• 17/03/2020, Un tonique traditionnel pour le traitement du coronavirus, Le Quotidien du Peuple.
• 21/03/2020, Coronavirus : « Je ne suis pas un outsider, je suis en avance », entretien avec le professeur marseillais Didier Raoult [son expérience de la chloroquine], La Provence.
27/03/2020, Épidémies – Vrais dangers et fausses alertes, Monde en Question.

[3] Lire :
• COLLECTIF, Anthologie de la science-fiction – Histoires de catastrophes, 1985 [Texte en ligne].
• Films catastrophes, Ciné-fichesCiné Trafic (308 films) – Ciné Trafic (100 films).

[4] Lire : Didier RAOULT, Épidémies – Vrais dangers et fausses alertes, 2020, Monde en Question.

Les chiffres qui démentent l’hystérie collective


 

Beaucoup de spéculations délirantes, alimentées par la psychose politico-médiatique, courent sur Internet.
Je m’en tiens aux faits, c’est-à-dire au taux de surmortalité et au nombre de cas actifs du coronavirus, qui nous protègent de la pandémie d’hystérie collective.

Comme en 2009 à propos de la grippe A(H1N1), je suis contraint de répéter que communiquer uniquement sur le nombre cumulé de cas ou de morts donne une vision totalement fausse de l’évolution d’une infection. Il est évident que ce nombre sera toujours croissant et donc non significatif.

Les lanceurs de nouvelles hystériques spéculent sur le taux de mortalité (nombre de morts / nombre de cas) en imaginant une augmentation délirante du nombre de cas et donc de morts.

Si on imagine que les cas doublent tous les 5 jours, cela fait 4000 cas le 27 février, 8000 le 3 mars, 10 000 le 8 mars, 20 000 le 13 mars, 40 000 le 18 mars.
Source

Le taux de mortalité du coronavirus est certes plus élevé que celui de la grippe saisonnière, mais le nombre de cas est lui beaucoup moins élevé.

Bref, il est plus mortel… mais fait beaucoup moins de morts.
Source

Pour s’en tenir aux faits, l’indicateur pertinent est le taux de surmortalité (moyenne nombre de morts par jour du coronavirus / moyenne nombre de morts par jour toutes causes confondues).

Au 18/03/2020, la France totalise depuis le 25/01/2020 6 573 cas du coronavirus et 148 morts. La moyenne est de 2,79 morts par jour du coronavirus sur 1 707 toutes causes confondues, soit une surmortalité de 0,16%.
Source

Le nombre cumulé de cas dissimule aussi celui des cas résolus :

Au 18/03/2020, la Chine totalise depuis le 21/01/2020 80 928 cas dont 70 420 cas guéris, soit 87,02 % ! Si on ajoute les morts, 73 665 cas étaient donc résolus, soit 91,03 % !

Le nombre de cas actifs baisse régulièrement en Chine :

15/03/2020 = 9 848 cas actifs
16/03/2020 = 8 936 cas actifs
17/03/2020 = 8 043 cas actifs
18/03/2020 = 7 263 cas actifs

Restons donc vigilants sans céder à la psychose ambiante !

18/03/2020
Serge LEFORT
Citoyen du Monde et rédacteur de Monde en Question

Lire aussi :
16/03/2020, Le coronavirus et la matrice de la peur pour changer de société, Russie politics.
Statistiques coronavirus en France, Chine en Question.
Revue de presse Santé publique Monde, Monde en Question.
Statistiques coronavirus en Chine, Chine en Question.
Revue de presse Santé publique Chine, Chine en Question.

¡Ya basta! du coronavirus 


Un peuple qui oublie son passé se condamne à le revivre.

Le 07/05/2009 j’écrivais :

À lire les titres de la presse du jour, il y aurait de quoi être inquiet. Ainsi, selon Reuters-Yahoo! Actualités, « L’OMS fait état de plus de 2.000 cas de grippe dans le monde » et, selon AP-Yahoo! Actualités, « Jusqu’à deux milliards de personnes pourraient être infectées par le virus de la grippe A(H1N1) ».
Il y aurait de quoi être inquiet si on s’en tenait à la présentation des faits par les médias, les gouvernements et les organismes internationaux (OMS).
Source

Au 14/03/2020, soit presque 11 ans plus tard, les médias, les gouvernements et l’OMS nous jouent la même farce sur le mode de la tragédie du siècle pour reprendre la formule d’Emmanuel Macron.

Je ne répéterais jamais assez que comptabiliser le nombre cumulé de cas ou de morts donne une vision totalement fausse de l’évolution d’une infection. Il est évident que ce nombre sera toujours croissant et donc non significatif, mais naturellement très spectaculaire pour les médias.

Curieusement, absolument personne ne s’intéresse au nombre de cas guéris. Ainsi, alors que l’Italie totalise le deuxième nombre total de cas, elle totalise le troisième nombre total de guérisons.


Source, 14/03/2020 à 16:42 GMT

 

Pour avoir une idée de l’évolution d’une infection, il faut s’intéresser au nombre de nouveaux cas et de nouveaux morts et les corréler avec le nombre d’habitants. Ainsi, on se rend compte que la situation en Italie est actuellement préoccupante.

Ce que confirment les données du 15/03/2020. L’Italie détient le premier rang sur les deux critères :

– 3 590 nouveaux cas
– 368 nouveaux morts

Mais il faut relativiser ces données en les corrélant avec le nombre d’habitants :

– 59,35 nouveaux cas par million d’habitants
– 6,08 nouveaux morts par million d’habitants

En conclusion, il est nécessaire de mettre les différentes données en perspective c’est-à-dire de comparer plusieurs critères à une date donnée et mesurer l’évolution des mêmes critères dans le temps.

Jusqu’à maintenant je n’ai publié quotidiennement que les statistiques concernant la Chine. J’espère avoir le temps de le faire pour les pays les plus touchés…

Le défi est de rester vigilant sans céder à la psychose ambiante.

14/03/2020
Serge LEFORT
Citoyen du Monde et rédacteur de Monde en Question

Lire aussi :
Statistiques coronavirus en Chine, Chine en Question.
Sources Coronavirus, Chine en Question.
Revue de presse Santé publique Chine, Chine en Question.
Revue de presse Santé publique Monde, Monde en Question.
Revue de presse Chine, Chine en Question.
Dossier Chine, Monde en Question.
Veille informationnelle 中國 Chine, Monde en Question.

Deux indicateurs du coronavirus à suivre


Suivre l’actualité, courir après le vent.
Penser l’actualité, marcher à contre-courant.

 

Les lecteurs de la revue de presse et des statistiques que je publie chaque jour, ont certainement remarqué que j’ai introduit un nouvelle indicateur sur les deux surlignés en gras.

Le premier indicateur est le pourcentage de cas dénombrés dans la province du Hubei. Il est passé de 53,80% le 24/01/2020 à 80,61% le 12/02/2020 et il augmente chaque jour. Cela signifie que la contagion est limitée à cette région de la Chine.

Le deuxième indicateur est la moyenne journalière de morts du coronavirus. Il atteint le pic de 76,24 au 34e jour de l’épidémie le 23/02/2020 et régresse régulièrement depuis cette date. Cela signifie que le danger est passé et qu’il aura disparu avant la fin avril prévue par un expert chinois. Cette surmortalité de 76,24 du coronavirus doit être comparée au 27 473 morts journaliers toutes causes confondues en Chine.

07/03/2020
Serge LEFORT
Citoyen du Monde et rédacteur de Monde en Question

Lire aussi :
02/03/2020, La mission conjointe OMS-Chine sur le coronavirus publie ses résultats de recherche, Le Quotidien du Peuple
A la date du 20 février, le taux de mortalité brut des cas confirmés en laboratoire était d’environ 3,8%. Les chiffres varient selon le lieu (5,8% à Wuhan contre 0,7% dans le reste de la Chine), et la moralité augmente avec l’âge.
Le taux de mortalité est plus élevé chez les hommes que chez les femmes (4,7% contre 2,8%), et les patients ayant des problèmes de santé sous-jacents présentent également des taux plus élevés : 13,2% pour ceux qui sont atteints de maladies cardiovasculaires, 9,2% pour ceux ayant du diabète, 8,4% pour ceux ayant de l’hypertension, 8,0% pour ceux atteints de maladies respiratoires chroniques et 7,6% pour les malades du cancer.
28/02/2020, Selon un expert chinois de renom, le COVID-19 sera sous contrôle en Chine fin avril, Le Quotidien du Peuple.
04/03/2020, Lettre ouverte aux imbéciles qui propagent la propagande médiatique, Chine en Question.
Statistiques coronavirus en Chine, Chine en Question.
Revue de presse Chine Santé publique, Chine en Question.
Dossier Chine, Monde en Question.
Veille informationnelle 中國 Chine, Monde en Question.

Lettre ouverte aux imbéciles qui propagent la propagande médiatique


Suivre l’actualité, courir après le vent.
Penser l’actualité, marcher à contre-courant.

 

Les médias orchestrent la psychose à propos du coronavirus. Cela leur rapporte gros ainsi qu’à tous les opportunistes des situations de crise. Au Mexique, par exemple, le prix des masques a doublé voire quadruplé selon les régions !!!

Pour ceux qui souhaitent ne pas céder à ces pressions, voici quelques chiffres utiles à connaître pour relativiser la situation :

En Chine, on compte 10 027 656 morts par an soit 27 473 morts par jour. Or, on dénombre seulement 70 morts par jour du coronavirus et 96,31% proviennent d’une seule province (Hubei).

En France, on compte 622 981 morts par an soit 1 707 morts par jour. On compte actuellement 4 morts du coronavirus. Or, on dénombre chaque année entre 2 à 8 millions cas et entre 10 000 et 15 000 morts de la grippe saisonnière (Source) !

L’épidémie de la grippe A/H1N1 a affecté, en 2009 et 2010, 1,6323 million de personnes et provoqué 284 500 morts dans le monde soit moins que la grippe saisonnière !

Vous pouvez faire circuler librement cet article spécialement destiné aux gens qui croient aux médias comme mes arrières grands-parents s’agenouillaient devant l’évangile.

02/03/2020
Serge LEFORT
Citoyen du Monde et rédacteur de Monde en Question

Sources Coronavirus :

Chine

Real-time update on coronavirus outbreak, Global Times.
Statistiques, Monde en Question.

Monde

Coronavirus disease situation reports, OMS.
Coronavirus Update, Worldometer (permet de trier chaque paramètre).

France

Info Coronavirus COVID-19, Gouvernement.
Coronavirus Covid-19, Ministère des Solidarités et de la Santé.
Infection au Coronavirus COVID-19, Santé publique.

Presse

Articles Coronavirus, Chine en QuestionMonde en QuestionMundo en Cuestión.
Revue de presse Coronavirus (Santé publique), Chine en QuestionMonde en Question.
Revue de presse Coronavirus (Médias), Chine en Question.

Sources Grippe et A/H1N1 :

Grippe saisonnière, Institut Pasteur.
Articles A/H1N1, Monde en QuestionMundo en Cuestión.
Revues de presse 2009 A/H1N1, Monde en QuestionMundo en Cuestión.
Revues de presse 2010 A/H1N1, Monde en QuestionMundo en Cuestión.

Sources Risque & Gestion du risque :

Articles Risque & Gestion du risque, Monde en Question.
Dossier Risque & Gestion du risque, Monde en Question.

Lire aussi :
Atlas mondial de données, KnoemaInstitut Knoema (Chine) – Institut Knoema (France).
Revue de presse Chine, Chine en Question.
Dossier Chine, Monde en Question.
Veille informationnelle 中國 Chine, Monde en Question.

Bibliothèque chinoise


 

Ce dossier, faisant suite à l’article Il faut davantage de livres sur la Chine pour briser les stéréotypes occidentaux, recense les principales ressources francophones (France, Belgique, Canada et Suisse).

J’ai recensé ailleurs les principaux médias de propagande auxquels il faut ajouter les sinologues qui sont presque tous sinophobes… hélas.

20/02/2020
Serge LEFORT
Citoyen du Monde et rédacteur de Monde en Question

Editeurs

Librairies

Bibliothèques

Revues

Textes en ligne

Lire aussi :
Les Fonds chinois, Bulletin des bibliothèques de France, 1980.
Enseignement de la bibliothéconomie en Chine, Bulletin des bibliothèques de France, 1986.
Un siècle de bibliothèques publiques en Chine, Bulletin des bibliothèques de France, 2004.
Bibliothéconomie chinoise en plein tournant, Bulletin des bibliothèques de France, 2011.
L’édition en Chine, Service culturel de l’Ambassade de France en Chine, 2013.
Revue de presse Chine, Chine en Question.
Dossier Chine, Monde en Question.
Veille informationnelle 中國 Chine, Monde en Question.

Il faut davantage de livres sur la Chine pour briser les stéréotypes occidentaux


Les experts en questions de la Chine devraient écrire plus de livres sur ce pays asiatique afin d’aider l’Occident à connaître la vraie Chine et à briser les stéréotypes concernant le peuple chinois, estime l’orientaliste russe Youri Tavrovski.

« Il est extrêmement difficile de surmonter les stéréotypes qui prévalent en Occident concernant la Chine et les Chinois », confie le vice-président de l’Académie eurasienne de télévision et de radiodiffusion dans une récente interview à Xinhua concernant la publication au Royaume-Uni du livre « Fausses craintes : les relations entre les États-Unis et la Chine ».

L’un des principaux points de cet ouvrage écrit par Xin Jiyan est que certains Américains ont peur de la Chine en grande partie parce qu’ils ne connaissent tout simplement pas la pensée politique et philosophique chinoise moderne.

« Les États-Unis ne connaissent pas très bien la pensée politique contemporaine de la Chine, ce qui a un effet très limité sur les milieux politiques », pense M. Tavrovski.

Selon lui, l’Occident, et en particulier les États-Unis, se montre quelque peu hostile envers la civilisation chinoise.

« En Chine, il existe une lutte systématique et donc efficace contre la corruption. La Chine se dirige vers un objectif à long terme. Il existe des points de repère du Rêve chinois », plaide-t-il.

Les pays en développement ont montré un grand intérêt pour l’expérience de la Chine parce que le modèle chinois fonctionne, indique Youri Tavrovski, assurant que les Russes ont « également un grand intérêt pour l’expérience chinoise ».

« Mais ce n’est pas intéressant pour les Américains ». Tout le but du Rêve américain, c’est que l’Amérique doive être la première. Et l’expression l’Amérique d’abord exclut la possibilité même que quelqu’un soit proche des États-Unis », a-t-il déclaré.

« L’élite américaine, en particulier intellectuelle, et l’élite des experts en questions de la Chine sont dominées par des gens qui sont enclins à entrer en conflit avec la Chine », relève-t-il, notant que la vision du monde de nombreux responsables politiques américains était déterminée par « Crouching Tiger » (Le tigre accroupi), le célèbre livre de Peter Navarro qui dit qu’une guerre avec la Chine est inévitable.

« Pour exercer une influence notable sur eux, il doit y avoir davantage d’experts en questions chinoises qui écrivent des livres sur la Chine », résume M. Tavrovski, ajoutant qu’il est nécessaire d’améliorer l’image de ce pays dans le monde et de travailler davantage avec l’opinion publique internationale.

Aujourd’hui, la Chine joue encore un « très petit » rôle dans le discours mondial des civilisations, dit-il. Ainsi, « les Chinois sont formidables pour avoir créé un réseau d’Instituts Confucius, mais il n’y a pas assez d’organisations conçues pour les intellectuels », déplore-t-il.

« La Chine a pris la place qui lui revient. Nous devons partir de là et essayer de maintenir nos positions dans le nouveau monde multipolaire », conclut Youri Tavrovski.

Source

Il est symptomatique que les rares livres publiés en France sur la Chine soient des ouvrages véhiculant les mêmes stéréotypes que la propagande américaine y compris ceux publiés par des universitaires qui connaissent la langue (sinologues), mais haïssent la civilisation chinoise (sinophobes).

19/02/2020
Serge LEFORT
Citoyen du Monde et rédacteur de Monde en Question

Lire aussi :
Revue de presse Chine, Chine en Question.
Dossier Chine, Monde en Question.
Veille informationnelle 中國 Chine, Monde en Question.

Le comble de la propagande


 

Contrairement à ce que j’ai réalisé à propos du virus A/H1N1, je ne citerai pas tous les médias qui, une fois encore, engrangent de l’audience et des bénéfices en instrumentalisant la peur à propos du virus 2019-nCoV [1].

La palme revient au torchon d’extrême droite danois Jyllands-Posten adulé par les médias français. Charlie Hebdo avait copié-collé sa campagne contre les musulmans. Cette opération marketing a non seulement sauvé l’hebdomadaire de la banqueroute, mais lui a permis de gagner des millions que se dispute l’équipe survivante.

Jyllands-Posten a récidivé dans la caricature raciste en substituant les étoiles du drapeau chinois par des virus [2].

 

La palme revient aussi au médecin de Hong Kong qui affirme sans rire :

Il y a une possibilité que 60% de la population mondiale finisse par contracter le virus. Le taux de propagation est tel, selon lui, que même si les mesures actuelles de contingentement s’avèrent nécessaires et efficaces aux premiers stades de l’épidémie, celle-ci risque de se propager bien au delà des pays actuellement touchés.
Source

La propagande sur l’épidémie du virus 2019-nCoV prétend qu’elle serait mondiale alors qu’elle est limitée non seulement à la Chine, mais surtout à la province du Hubei qui totalise 82,12% des cas et 95,86% des morts !

17/02/2020
Serge LEFORT
Citoyen du Monde et rédacteur de Monde en Question

Lire aussi :
Statistiques Coronavirus, Monde en Question.
Revue de presse Chine Santé publique, Chine en Question.
Dossier Chine, Monde en Question.
Veille informationnelle 中國 Chine, Monde en Question.

Notes et références

[1] Lire :
Articles virus A/H1N1, Monde en Question.
Revue de presse Grippe A/H1N1 2009, Monde en Question.
Revue de presse Grippe A/H1N1 2010, Monde en Question.

[2] Lire :
Les internautes chinois répondent à la caricature danoise du drapeau chinois en évoquant le pourrissement du Royaume du Danemark, Strategika 51
Les chinois profondément offensées par le Jyllands-Posten, lequel n’en est pas à sa première caricature de mauvais goût et idéologiquement orientée, ont poussé la riposte jusqu’à évoquer le rôle de la richissime famille Laudrup qui monopolise à elle seule l’ensemble de l’économie danoise grâce à ses anciennes accointances avec les Rothschild et leur soutien avéré à la montée du parti National Socialiste Allemand entre 1926 et 1938.
Articles caricature, Monde en Question.
Articles Charlie Hebdo, Chine en QuestionMonde en Question.

Les courants fourbes du lac Tai


 

En vacances à Wuxi, l’inspecteur Chen rencontre la troublante Shanshan. Militante pour l’environnement, elle lui raconte son combat : sauver le lac Tai des déchets toxiques. Quand le directeur d’une usine chimique est assassiné, tous les regards se tournent vers la jeune activiste.

Chargé de l’enquête, Chen oscille entre les beaux yeux de Shanshan et ses soupçons. Les écologistes seraient-ils plus dangereux que la pollution ?

QIU Xiaolong, Les courants fourbes du lac Tai, Liana Lévi, 2010 [Texte en ligne].

Lire aussi :
Revue de presse Chine, Chine en Question.
Dossier Littérature Chine, Monde en Question.
Veille informationnelle Livres, Monde en Question.

L’épidémiologie ou la science de l’estimation du risque en santé publique


 

Peut-on évaluer le risque d’avoir une maladie en lien avec nos gènes, nos comportements ou notre environnement ? L’épidémiologie, qui étudie la répartition et les déterminants des maladies dans la population, permet de répondre à ces questions. Le développement fulgurant de cette science, dans la seconde moitié du XXe siècle, a permis de faire des progrès considérables dans l’identification des facteurs de risque des maladies cardiovasculaires et de nombreux cancers. Les progrès du séquençage du génome humain au début du XXIe siècle et, d’une façon plus générale, l’accès aux données massives (big data), ont révolutionné la recherche en épidémiologie tout en lui imposant de nouveaux défis scientifiques et éthiques.

Arnaud FONTANET, L’épidémiologie ou la science de l’estimation du risque en santé publique, Leçon inaugurale prononcée le jeudi 31 janvier 2019, [Texte en ligne].

Cette publication de la leçon inaugurale, prononcée au Collège de France par Arnaud Fontanet le jeudi 31 janvier 2019, vient à point pour rappeler ce que peut et ne peut pas santé publique alors que règne une psychose orchestrée par les médias sur l’épidémie du virus 2019 -nCoV : mon objectif au cours de cette leçon inaugurale est non seulement de vous familiariser avec les grands enjeux de l’épidémiologie, mais également de vous donner des clés pour mieux comprendre les résultats des études épidémiologiques et vous permettre d’avoir un regard critique sur leur interprétation.

14/02/2020
Serge LEFORT
Citoyen du Monde et rédacteur de Monde en Question

Lire aussi :
Rapport d’activité 2018 de la DREES, Ministère des Solidarités et de la Santé.
Dossier Crise & Gestion de crise, Monde en Question.
Revue de presse Chine, Chine en Question.
Dossier Chine, Monde en Question.
Veille informationnelle 中國 Chine, Monde en Question.