Chine en Question

Blog dédié au Monde asiatique

Archives de Tag: Chine

Actualités

Song hua jiang shang (1947)


 

Titre : Song hua jiang shang
Réalisateur : JIN Shan
Acteurs : Zhang Ruifang, Zhou Diao, Wang Renlu, Pu Ke, Fang Hua, Yi Ping, Zhu Wenshun
Durée : 2h10
Année : 1947
Pays : Chine
Genre : Drame
Résumé : L’histoire d’une jeune femme, Niu’er, face à l’oppression japonaise en Mandchourie. Après l’assassinat de ses parents par les envahisseurs et une tentative de viol, Niu’er s’échappe avec son grand-père et un jeune marchand dont elle tombe amoureuse. Il arrive à trouver du travail dans une mine qui sera bientôt prise par les Japonais.
Fiche : IMDb
Partage déniché par Chine en Question
Avis de Chine en Question : Ce film, magnifiquement réalisé, raconte sobrement l’occupation japonaise de la Mandchourie en 1931, plus brutale que celle de la Chine par l’Angleterre, la France et les États-Unis depuis 1836, et ses conséquences sur une famille de paysans. Le sourire de ZHANG Ruifang éclaire d’emblée cette histoire pourtant bien sombre.


ZHANG Ruifang [04’50]

Le massacre des mineurs préfigure celui de Nankin en 1937 [1h43].
Avis de : Sens Critique

Lire aussi :
Cinéma Chine, Ciné Monde.
Dossier Cinéma Chine, Monde en Question.
Index Cinéma (Tous les dossiers), Monde en Question.
Veille informationnelle Cinéma, Monde en Question.

Dalu (1935)


 

Titre : Dalu – La grande route
Réalisateur : SUN Yu
Acteurs : Yan Jin, Yanyan Chen, Li-li Li
Durée : 1h44
Année : 1935
Pays : Chine
Genre : Comédie, Drame
Résumé : Un groupe de jeunes travailleurs construit une voie stratégique pour faire avancer l’armée chinoise dans sa lutte contre l’invasion japonaise
Fiche : IMDb
Partage déniché par Chine en Question
Avis de Chine en Question : Ce très beau film montre un groupe d’ouvriers construisant une route pour se libérer de l’occupation étrangère (Grande-Bretagne, France et États-Unis dans les concessions ; Russie et Japon en Mandchourie), mais deux ans après sa sortie le Japon envahira totalement la Chine pour la piller à son tour. Ce film patriotique, sans happy end puisque les deux héros meurent, montre aussi la vie quotidienne de travailleurs itinérants de l’époque. La meilleure scène est celle où les deux filles regardent les garçons se baigner nus. Elle était impossible dans les films américains de l’époque bridés par le code Hays [49’43]. La plus mauvaise scène est celle où Luo et Lila flirtent au clair de lune dans un décor artificiel [53’52].
Avis de : Sens Critique

Lire aussi :
Cinéma Chine, Ciné Monde.
Dossier Cinéma Chine, Monde en Question.
Index Cinéma (Tous les dossiers), Monde en Question.
Veille informationnelle Cinéma, Monde en Question.

Chine, la dissidence de François Jullien


 

« Dissidence » renvoie à la notion d’écart, centrale dans la stratégie intellectuelle de François Jullien. Le détour par la Chine de ce philosophe formé aux humanités grecques est l’amorce d’une dissidence philosophique qu’il n’a cessé de déployer dans l’ensemble de son travail. Ce livre tente d’en faire le bilan. Dans une seconde partie, François Jullien accepte une confrontation sans complaisance.

Pour la première fois, il ouvre une piste nouvelle : une philosophie du « vivre » qui le situe dans la suite de Montaigne et le distingue des philosophes de l’ »existence ». Car qu’est-ce que « vivre », ou plutôt comment y accéder ? C’est là le cœur des questions qui lui sont soumises.

Le problème de la dissidence face au pouvoir chinois émerge également au cours de ces dialogues, comme aussi un rapport critique à la sinologie.

Quelle conception François Jullien développe-t-il de ces dissidences, et comment fait-il de la dissidence une position philosophique ? S’esquisse ainsi, à travers ce parcours, une certaine figure de l’intellectuel à l’aube du XXIe siècle.

Nicolas MARTIN, Antoine SPIRE, Chine, la dissidence de François Jullien, Seuil, 2011 [Texte en ligne].

Lire aussi :
François JULLIEN, Bookys.
Dossier François JULLIEN, Monde en Question.
Dossier Pensée chinoise, Monde en Question.
Revue de presse Chine, Chine en Question.
Veille informationnelle 中國 Chine, Monde en Question.

Rapports de la XIIIe Assemblée populaire nationale


 

L’agence de presse chinoise Xinhua a publié trois rapports importants qui furent présentés le 22 mai 2020 à XIIIe Assemblée populaire nationale.

Tous les documents originaux sont au format docx et je vous offre une copie au format pdf.

Rapport d’activité du gouvernement
Présenté le 22 mai 2020 à la troisième session de la XIIIe Assemblée populaire nationale par Li Keqiang, Premier ministre du Conseil des affaires d’État
Publié le 30 mai 2020 par Xinhua (docx) – Chine en Question (pdf)

Rapport sur l’exécution du budget de 2019 et sur le projet de budget des instances centrales et locales pour 2020
Présenté le 22 mai 2020 à la troisième session de la XIIIe Assemblée populaire nationale par le Ministère des Finances
Publié le 30 mai 2020 par Xinhua (docx) – Chine en Question (pdf)

Rapport sur l’exécution du plan de développement économique et social en 2019 et sur le projet de plan pour 2020
Présenté le 22 mai 2020 à la troisième session de la XIIIe Assemblée populaire nationale par la Commission nationale du Développement et de la Réforme
Publié le 30 mai 2020 par Xinhua (docx) – Chine en Question (pdf)

Lire aussi :
Revue de presse Chine Économie, Chine en Question.
Dossier Économie Chine, Monde en Question.
Veille informationnelle Géoéconomie, Monde en Question.
Revue de presse Chine Politique, Chine en Question.
Dossier Politique Chine, Monde en Question.
Veille informationnelle Géopolitique, Monde en Question.
Veille informationnelle 中國 Chine, Monde en Question.

La douceur de nos champs de bataille


 

J’ai failli être à ta place un jour, et c’est pour ça que je me suis permis d’inventer ce monde pour parler avec toi. On peut supporter la tristesse, mais elle est une garnison impuissante contre la cécité de la tragédie.

Le suicide d’un adolescent, le deuil d’un parent. Le dialogue qu’imagine une mère avec son enfant pour continuer à lui parler, à l’entendre, à le faire exister. Le cache-cache intellectuel de deux esprits marqués par le sceau de la création.

Après le très brillant Cher ami, de ma vie je vous écris dans votre vie, qui fut en lice pour le prix Médicis et le prix du Meilleur livre étranger, Yiyun Li rend un hommage plein de tendresse, de poésie et de pudeur à son fils, et mêle magnifiquement l’intime à l’universel : la douleur après la perte d’un être cher, le refuge que constituent les mots et, plus largement, la puissance cathartique de la littérature.

LI Yiyun, La douceur de nos champs de bataille, Belfond, 2019, [Texte en ligne].

Lire aussi :
Revue de presse Chine, Chine en Question.
Dossier Littérature Chine, Monde en Question.
Veille informationnelle Livres, Monde en Question.
Veille informationnelle 中國 Chine, Monde en Question.

Vie et prodiges du grand amiral ZHENG He


 

Au XVe siècle, sous les Ming, le Grand Amiral Zheng He à la tête d’une immense flotte, visite les côtes, les îles et les ports de ce que les Chinois appellent « les océans occidentaux » : au cours de sept voyages, il va jusqu’à l’Arabie et à l’Afrique orientale, probablement jusqu’à Madagascar.

Ce récit romancé évoque, pour notre plus grand plaisir, non seulement la figure et les exploits quasiment inconnus en France d’un Christophe Colomb chinois [Zheng He n’a eu ni l’ambition de conquérir les terres ni d’assujettir les peuples des pays traversés] mais aussi une période où la Chine, pour son prestige et la prospérité de son commerce, apporte à des dizaines de pays les soies, les porcelaines, le savoir-faire et la richesse culturelle et spirituelle d’un Empire à son très haut niveau.

Pierre GAMARRA, Vie et prodiges du grand amiral Zheng He, Fayard, 2000 [Texte en ligne].

Lire aussi :
鄭和 ZHENG He, Chine en Question.
Dossier Histoire Chine, Monde en Question.
Revue de presse, Monde en Question.
Revue de presse Chine, Chine en Question.
Dossier Chine, Monde en Question.
Veille informationnelle 中國 Chine, Monde en Question.

Un médicament chinois pourrait mettre fin à la pandémie


Des scientifiques de l’Université de Pékin (Beida) annoncent avoir mis au point un médicament qui pourrait non seulement accélérer la guérison des patients infectés par le COVID-19, mais également entraîner une immunité à court terme.

Selon Sunney Xie, directeur du Centre d’innovation avancée en génomique de Beida, ce traitement a déjà été testé avec succès sur des souris. Cinq jours après l’injection du médicament, la charge virale des animaux aurait été réduite d’un facteur 2400 ! Ce médicament pourrait donc être un remède particulièrement efficace contre le COVID-19.

Un remède à base d’anticorps neutralisants

Pour mettre au point ce traitement potentiel, Xie et son équipe, en collaboration avec des chercheurs de l’hôpital Youan de Pékin, ont isolé plusieurs anticorps neutralisants très puissants, à partir du sang prélevé sur une soixantaine de patients guéris de l’infection ; ces anticorps ont été produits naturellement par le système immunitaire de ces individus et empêchent le virus d’infecter les cellules. Leur expertise en génomique unicellulaire a permis aux scientifiques d’identifier rapidement les anticorps adéquats ; ils ont ainsi pu lancer une première phase de tests sur des animaux.

Au total, 14 anticorps ont été sélectionnés parmi les 8558 spécimens capables de se lier à l’antigène. Le plus puissant, dénommé BD-368-2, affichait une IC50 (une concentration inhibitrice médiane, qui exprime le pouvoir inhibiteur d’un composé) de 1,2 ng/mL et 15 ng/mL respectivement contre le SARS-CoV-2 pseudotypé (cela signifie que ses protéines d’enveloppe ont été modifiées) et le virus authentique. Cette mesure quantitative indique quelle quantité du médicament est nécessaire pour inhiber de moitié l’action du virus.


Test de l’efficacité thérapeutique et prophylactique des anticorps neutralisants sur des modèles de souris (A). Groupe thérapeutique (vert) ayant reçu une injection de BD-368-2 2h après l’infection ; groupe prophylactique (rouge) ayant reçu une injection de BD-368-2 un jour avant l’infection ; groupe témoin (bleu) ayant reçu une injection d’anticorps non pertinents 2h après l’infection. (B) Le taux de perte de poids des groupes thérapeutiques et prophylactiques était significativement inférieur à celui du groupe témoin. (C) Après 5 jours, la charge virale du groupe thérapeutique a diminué d’environ 2400 fois ; aucune charge virale n’a été détectée dans le groupe prophylactique.
Crédits : Université de Pékin

 

Les résultats, qui viennent de faire l’objet d’une publication dans la revue Cell, dépassent toutes les espérances : non seulement le traitement diminue considérablement la charge virale, réduisant ainsi le temps de récupération de l’organisme, mais il semble générer une immunité puisque les souris ayant reçu le traitement préventif, avant d’être mises en contact avec le virus, n’ont affiché aucune charge virale !

Xie a bon espoir que son médicament deviendra LE remède qui fera cesser la pandémie. Une bonne nouvelle, car bien que plus d’une centaine de laboratoires dans le monde se soient lancés dans la recherche d’un vaccin  – dont cinq sont déjà au stade des essais sur l’Homme, en Chine – la production effective d’un vaccin prendrait au minimum 12 à 18 mois.

Les experts soulignent qu’une autre piste prometteuse est la plasmathérapie ; en Chine, plus de 700 patients ont ainsi reçu des injections de plasma sanguin provenant d’individus guéris du COVID-19. Ce plasma, qui contient les anticorps fabriqués par l’organisme, a montré de très bons effets thérapeutiques selon les autorités sanitaires. Mais Xie explique que ce plasma est malheureusement une ressource limitée. En revanche, le médicament formulé par son équipe pourrait être plus rapidement produit en masse.

Un médicament qui pourrait remplacer le vaccin

Les chercheurs ont également démontré que les anticorps neutralisants du SARS-CoV-2 forment un complexe avec la protéine de pointe, qui empêche celle-ci de se lier au récepteur ACE2 des cellules humaines. Ainsi, il pourrait être possible de sélectionner les anticorps neutralisants efficaces directement, en se basant sur les modélisations du complexe que chacun est susceptible de former avec la protéine de surface du virus.

L’usage d’anticorps pour la mise au point de médicaments est une pratique relativement courante. La technique a notamment déjà été utilisée pour la fabrication de traitements contre le VIH, Ebola ou le syndrome respiratoire du Moyen-Orient (MERS). Xie et son équipe ont donc disposé d’une solide base de travail pour leurs recherches.

À l’instar du Remdesivir, ce nouveau médicament réduit largement le temps de récupération chez certains patients. Toutefois, dans le cas du Remdesivir, la baisse du taux de mortalité n’était pas significative. L’étude de Xie et ses collègues a en revanche révélé une immunité induite par leur médicament. Si la durée de la protection n’a pas été établie précisément, les chercheurs estiment que leur traitement pourrait offrir une protection temporaire au personnel médical pendant quelques semaines, voire plusieurs mois. Les étapes de validation d’un vaccin étant un processus particulièrement long et laborieux, ce médicament pourrait être un moyen plus rapide et efficace de stopper la propagation du SARS-CoV-2.

La planification des essais cliniques est en cours. Selon Xie, le médicament devrait être disponible avant la fin de l’année et à temps pour toute potentielle épidémie hivernale du virus, car n’oublions pas que c’est au mois de décembre que la maladie a commencé à se propager. Les essais sur l’Homme seront menés en Australie et dans d’autres pays où le nombre de cas s’avère encore suffisant (la Chine ne disposant plus de suffisamment de porteurs du virus pour mener à bien les tests…).

Sources : Cell (EN) et Trust My Science (FR)
Autres publications : SARS-CoV-2 (EN)

Lire aussi :
19/05/2020, Des chercheurs chinois identifient des anticorps neutralisants très puissants contre le Covid-19, Xinhua.
Revue de presse, Monde en Question.
Revue de presse Chine, Chine en Question.
Dossier Chine, Monde en Question.
Veille informationnelle 中國 Chine, Monde en Question.

Les principes fondamentaux de la médecine chinoise


 

La nouvelle édition de Les principes fondamentaux de la médecine chinoise décrit les théories de la médecine chinoise et leurs implications cliniques dans les pays occidentaux.

Giovanni MACIOCIA, Les principes fondamentaux de la médecine chinoise, Elsevier Masson, 2009 [Texte en ligne].

Lire aussi :
Revue de presse, Monde en Question.
Revue de presse Chine, Chine en Question.
Dossier Techniques Chine, Monde en Question.
Veille informationnelle 中國 Chine, Monde en Question.

La pratique de la médecine chinoise


 

La nouvelle édition de La pratique de la médecine chinoise décrit les applications de la médecine chinoise traditionnelle. De la théorie au diagnostic, en passant par les différents traitements possibles, c’est plus de 48 maladies qui sont étudiées dans le présent volume.

Giovanni MACIOCIA, La pratique de la médecine chinoise, Elsevier Masson, 2011 [Texte en ligne].

Lire aussi :
Revue de presse, Monde en Question.
Revue de presse Chine, Chine en Question.
Dossier Techniques Chine, Monde en Question.
Veille informationnelle 中國 Chine, Monde en Question.