Chine en Question

Blog dédié au Monde asiatique

Archives de Tag: Sciences chinoises

La Chine publie plus de contenu scientifique que les États-Unis


 

Pour la première fois, la Chine a dépassé les États-Unis en termes de volume d’articles scientifiques publiés. Une statistique révélatrice qui souligne les progrès rapides des recherches et réalisations scientifiques de la Chine sur la scène mondiale au cours des dernières décennies.

Les États-Unis sont toujours à la pointe en matière de découvertes scientifiques, mais semblent perdre de l’avance. Le rapport biennal sur les innovations scientifiques et techniques, publié par la National Science Foundation (NSF) des États-Unis, repère ici d’innombrables indicateurs de réussite scientifique dans différents pays. Parmi les nombreuses statistiques rapportées, l’une d’elles nous révèle que la Chine a en 2016 dépassé les États-Unis dans le volume d’articles scientifiques publiés, avec plus de 426 000 études scientifiques – environ 18,6% du total international. Avec 409 000 articles publiés, les États-Unis arrivent pour la première fois en deuxième position.

[…]

Concernant les investissements financiers, les États-Unis font encore preuve d’un leadership impressionnant. La majorité du budget est en effet dépensée en recherche et développement (496 milliards de dollars américains, soit 26% du total mondial). La Chine n’est toutefois pas loin derrière, ses dépenses augmentant en moyenne de 18% par an depuis 2000 – comparé à une augmentation de seulement 4% aux États-Unis. En 2016, la Chine dépensait 408 milliards de dollars (soit 21% du total mondial) en recherche et développement. En d’autres termes, elle est devenue – ou est sur le point de devenir – une superpuissance scientifique et technique.

Lire l’intégralité de l’article : SciencePost.

Lire aussi :
Science : la Chine vise le premier rang mondial d’ici le milieu du siècle, Xinhua – Chine nouvelle.
Dossier documentaire Sciences Chine, Monde en Question.
Veille informationnelle Sciences, Monde en Question.
Veille informationnelle 中國 Chine, Monde en Question.

Publicités

Ce que la Chine peut faire en 360 heures


 

Un hôtel d’une superficie de 17 000 m2 sur 30 étages est construit aux normes antisismiques en 360 heures (15 jours) dans la province du Hunan !

Cette publicité montre non seulement la qualité de la technologie chinoise en matière de construction, mais aussi celle de l’ingénierie chinoise qui a permis la conception et la fabrication en amont des éléments, y compris tuyauterie (eau, air conditionné, etc.) et câbles (électricité, téléphone, fibre optique, etc.), assemblés ensuite à une vitesse record.

Lire aussi :
Chine : une tour de cent mètres pour purifier l’air, Atlantico, 17/01/2018.
Dossier documentaire Sciences Chine, Monde en Question.
Veille informationnelle 中國 Chine, Monde en Question.

Panorama des plus belles réalisations scientifiques de la Chine en 2017


 

La naissance d’un prototype d’ordinateur quantique, la mise en service du train à grande vitesse « Fuxing » roulant à 350 km/h, le premier vol du gros avion de ligne C919, la découverte de pulsars par le télescope FAST, « l’œil céleste »… quand on revient sur l’année 2017, la liste des recherches scientifiques et des innovations de la Chine a suscité l’attention dans le monde entier, la mélodie de l’innovation dans la nouvelle ère se fait entendre partout.

Le 18 janvier, le premier satellite expérimental de science quantique du monde « Mo Zi » a été officiellement livrée à son unité utilisatrice. Quelques mois plus tard, le 16 juin, une importante réalisation scientifique a été annoncée : des scientifiques chinois sont arrivés au premier plan sur la scène internationale en réussissant à envoyer des particules quantiques aléatoirement entrelacées d’un satellite à des stations au sol séparées par 1 200 kilomètres et de façon bidirectionnelle. Peu de temps après, « Mo Zi » a publié des résultats de téléportation stellaire quantique expérimentale. Pour la première fois dans le monde, « Mo Zi » a réussi la distribution de clés quantiques à haute vitesse du satellite vers le sol, posant ainsi les bases solides pour l’établissement d’un réseau de communication quantique mondial le plus sûr et le plus sécurisé qui soit. C’est aussi l’une des expériences les plus difficiles à laquelle a procédé le satellite, qui rappelle souvent la transmission dans l’espace-temps que l’on voit dans le célèbre film de science-fiction Star Trek

Lire la suite : Renmin Ribao – Quotidien du peuple

Lire aussi :
Dossier documentaire Sciences Chine, Monde en Question.
Veille informationnelle 中國 Chine, Monde en Question.

Transformations silencieuses V


 

Russia & China to kneecap petrodollar in 2018 predicts Saxo Bank, RT Business, 23/12/2017

Le plus grand importateur de pétrole brut au monde, la Chine, devrait lancer l’année prochaine le pétro-yuan, prédit Saxo Bank. Le plus grand fournisseur de pétrole de la Russie accepterait volontiers le yuan pour éliminer progressivement le dollar du commerce avec la Chine.

Saxo Bank s’attend à ce que le contrat pétrolier libellé en yuan chinois soit « un coup avec d’énormes conséquences géopolitiques et financières ».

« La Chine est déjà devenue de loin le premier importateur mondial de pétrole brut et de nombreux exportateurs – menés par l’Iran et la Russie – sont plus qu’heureux d’effectuer des transactions en yuan », concluent les analystes de la banque.

La Ceinture et la Route ; la Chine a signé des accords de coopération avec 86 pays et organisations internationales, Agence de presse Xinhua, 23/12/2017

Quatre-vingt-six pays et organisations internationales ont signé des accords de coopération avec la Chine dans le cadre de l’initiative « la Ceinture et la Route », a déclaré vendredi l’organe suprême de planification économique de la Chine.

He Lifeng, chef de la Commission nationale du développement et de la réforme, a indiqué que l’initiative avait obtenu des avancées importantes en 2017, citant des progrès dans les domaines clés y compris la capacité de production, les investissements et la Route de la soie numérique.

Selon le dernier bilan, plus de 7.000 trains de fret ont circulé entre la Chine et l’Europe, selon M. He.

L’initiative « la Ceinture et la Route », proposée par la Chine en 2013, vise à construire des réseaux commerciaux et d’infrastructures connectant l’Asie et l’Europe et l’Afrique le long des anciennes routes de la soie en vue d’un développement et d’une prospérité commune

Chine : une croissance de 6,3% pour doubler le PIB entre 2010 et 2020, Agence de presse Xinhua, 23/12/2017

La Chine a besoin d’une croissance annuelle de 6,3% sur la période 2018-2020 pour atteindre en 2020 un PIB deux fois supérieur à celui de 2010, a déclaré samedi un responsable.

« Prenant en considération la performance économique actuelle, il n’y aura pas de grands obstacles dans la réalisation de cet objectif », a indiqué Yang Weimin, chef adjoint de la direction générale du Groupe dirigeant central pour les affaires financières et économiques, lors d’un forum économique.

« Le développement de haute qualité est l’exigence fondamentale pour déterminer la voie de développement, élaborer des mesures économiques et appliquer une régulation macroéconomique », indique un communiqué publié mercredi à l’issue de la Conférence centrale sur le travail économique.

« Le thème du développement économique deviendra le développement de haute qualité, au lieu de la croissance rapide », a fait remarquer M. Yang.

Une autoroute solaire inaugurée en Chine d’ici la fin de l’année, Sputnik, 24/12/2017

La Chine avance dans ses projets sur l’énergie verte. Le pays est en train de finaliser la construction d’une autoroute spécialement conçue pour les voitures électriques.

La Chine a ouvert un deuxième secteur autoroutier composé de panneaux solaires dans la ville de Jinan, annonce le site Electrek. Cette autoroute, qui doit être achevée à la fin de l’année, donnera aux conducteurs de voitures électriques la possibilité de les charger durant le trajet.

Vol inaugural du premier gros avion amphibie fabriqué en Chine, Agence de presse Xinhua, 24/12/2017

L’AG 600, le premier gros avion amphibie fabriqué en Chine, a effectué dimanche son vol inaugural dans la province chinoise du Guangdong (sud).

« La réussite de ce vol inaugural permet à la Chine de figurer parmi les rares pays dans le monde capables de développer un gros avion amphibie », a déclaré Huang Lingcai, constructeur en chef de l’AG 600.

C’est le plus gros avion amphibie développé dans le monde.

Des scientifiques chinois développent un nouveau type de batteries à recharge rapide, Agence de presse Xinhua, 24/12/2017

Une équipe de chercheurs de l’Université du Zhejiang a développé un nouveau type de batteries à base d’aluminium-graphène qui peuvent être rechargées en quelques secondes, plutôt qu’en plusieurs heures.

Cette équipe, dirigée par Gao Chao, expert du Département de la science des polymères et de l’Ingénierie de l’Université du Zhejiang, a conçu un type de batteries qui utilise des pellicules de graphène comme anode et l’aluminium métallique en tant que cathode.

La batterie peut fonctionner parfaitement après 250.000 recharges et peut être pleinement rechargée en quelques secondes.

La batterie assemblée peut aussi bien fonctionner à des températures allant de -40 degrés à 120 degrés. Elle peut être pliée et n’explose pas en présence de feu.

Lire aussi :
Dossier documentaire Chine, Monde en Question.
Veille informationnelle 中國 Chine, Monde en Question.

Les « quatre nouvelles grandes inventions » de la Chine


 

Comme tout le monde le sait, les « quatre grandes inventions » de la Chine antique, soit le papier, la boussole, l’imprimerie et la poudre à canon, furent introduits au Moyen-Orient et dans les pays arabes, puis en Occident par la Route de la Soie. Aujourd’hui, ce que les étudiants étrangers aimeraient emporter chez eux sont les « quatre nouvelles grandes inventions », à savoir le train à grande vitesse, le paiement par téléphonie mobile, le vélo en libre-service et les achats en ligne. À proprement parler, ces technologies ne sont en fait pas des inventions chinoises, mais elles ont eu un essor prodigieux et ont profondément changé la vie quotidienne des Chinois.

1) La France est le « berceau » du TGV. […] À ce moment-là [au début des années 1990], la Chine souhaitait que la France pût lui transférer sa technologie, mais l’entreprise française Alstom avait refusé de le faire.
[…] la Chine a commencé à envisager la mise au point du TGV par ses propres moyens. Dix ans plus tard, le TGV chinois, élaboré par la Chine, a commencé à circuler. Pour l’heure, plus de 65 % des lignes ferroviaires TGV dans le monde sont en Chine, et elles sont « fabriquées en Chine ». La vitesse du TGV chinois en exploitation commerciale se situe entre 300 et 350 km/h. […] La France a certes commencé à s’équiper du TGV dans les années 1980, mais la Chine commence désormais à la rattraper, voire à la dépasser…

2) En Chine, qu’il s’agisse d’Alipay, ou de WeChat Pay, tout est très pratique. On peut effectuer un paiement par téléphone pour la quasi-totalité des consommations, d’autant plus qu’il n’y a pas de restrictions particulières quant au montant à régler. Même pour payer un seul yuan, cela ne pose aucun problème. Un journaliste américain a fait une expérience en Chine. Il a essayé de sortir sans un seul sou en poche, ne gardant qu’un smartphone sur lui. Au final, que ce soit pour les frais de taxi et de restauration, les courses, les paiements d’électricité et d’eau, les billets de cinéma et même pour un virement bancaire entre amis, la quasi-totalité de ces opérations peuvent être effectuées via le paiement par téléphonie mobile.

3) La troisième « nouvelle grande invention » est le service de partage de vélos. En réalité, ce n’est pas non plus quelque chose de nouveau en France. […] Or, dans le système de partage de vélos pratiqué en Chine, ces derniers peuvent être systématiquement pris et rendus toujours n’importe où. Dès l’instant où une application informatique est installée sur le smartphone, on peut scanner le code QR à tout moment pour déverrouiller le vélo avant de s’en servir. Après usage, il suffit de le verrouiller, le paiement par téléphone s’effectue instantanément.

4) Quant aux achats en ligne, inutile de s’étendre sur le sujet. Le fondateur du groupe Alibaba, Jack Ma, est déjà une célébrité mondiale. En fait, il est déjà possible, même si l’on est en France, de faire des achats en passant par une série de plates-formes de commerce en ligne, telles que Tmall.com, qui relève du groupe de Ma, et des sites similaires comme JD.com, DangDang.com, etc. Aujourd’hui, les internautes en Chine se comptent au nombre de 731 millions de personnes, dont 64 % d’entre eux, soit 467 millions de Chinois, sont habitués à cette pratique. La valeur des transactions a atteint 26 100 milliards de yuans (plus de 3 400 milliards d’euros), soit environ 40 % du chiffre d’affaires des marchés d’e-commerce au détail dans le monde.

J’ai parlé des « quatre nouvelles grandes inventions » de la Chine avec force détails. En fait, cela ne représente qu’une infime partie des changements en cours qui interviennent en ce moment dans la modernisation du mode de vie des Chinois.

Lire l’intégralité de l’article : ZHENG Ruolin, Les « quatre nouvelles grandes inventions » de la Chine, Chine au présent, 29/06/2017.

Lire aussi :
Dossier documentaire Sciences Chine, Monde en Question.
Veille informationnelle 中國 Chine, Monde en Question.

Le premier navire au monde à propulsion électrique mis à l’eau en Chine


 

La Chine a mis à l’eau le premier navire à zéro émission de gaz d’échappement au monde. Le bateau est propulsé par électricité !

Le premier navire à propulsion électrique au monde a été mis à l’eau le 12 novembre dernier à Guangzhou, dans la province chinoise de Guangdong (sud), ont annoncé les médias chinois.

Bâtiment de 2.000 tonnes, le navire a une autonomie de 80 km. Il faut seulement deux heures pour charger ses deux batteries au lithium. Leur capacité est de 2.400 kWh.

Le cargo en acier construit dans les chantiers navals de Guangzhou est long de 70,5m, large de 13,9 m et son tirant d’eau est de 3,3 mètres. Son équipage est de six personnes.

Selon les médias, le navire, qui n’utilise pas de pétrole et ne produit pas de déchets dangereux, transportera du charbon sur le fleuve Zhu Jiang.

​La Chine envisage d’utiliser la technologie de production de navires électriques pour élargir sa flotte de bateaux pour passagers et de cargos.

Source : Sputnik, 18/11/2017.

Lire aussi :
Dossier documentaire Sciences Chine, Monde en Question.
Veille informationnelle 中國 Chine, Monde en Question.

Supercalculateurs : la Chine règne en maître


 

Non contente de posséder les deux supercalculateurs les plus puissants de la planète, la Chine écrase les États-Unis dans le dernier top 500, avec 202 machines présentes dans ce classement, contre 143 pour son rival.
Lire la suite… Futura Tech, 15/11/2017.

L’article assez factuel est intéressant à un détail près. Le journaliste semble ignorer que la Chine est une République depuis 1911 et écrit Empire du Milieu, formulation hélas récurrente dans les médias français. Les médias étrangers, notamment anglo-saxons, n’utilisent jamais cette expression coloniale.
Lire : Commentaires, Futura Forum.

On remarquera la progression de la Chine dans ce domaine en comparant les données publiées il y a un exactement an.
Lire : Top500 : Les supercomputers gagnent en efficience énergétique Le Monde informatique, 14/11/2016.

16/11/2017
Serge LEFORT
Citoyen du Monde et rédacteur de Monde en Question

Lire aussi :
China makes world’s fastest wind tunnel to test hypersonic weapons, RT World News, 16/11/2017.
La Chine construit la soufflerie la plus rapide du monde pour simuler des vols hypersoniques de 12 kilomètres par seconde dans le cadre du programme de développement d’armes hypersoniques du pays.
Le tunnel sera achevé en 2020 et permettra à la Chine d’effectuer des essais au sol d’avions hypersoniques, qui pourraient voyager de la Chine vers les États-Unis en moins de 14 minutes, selon le South China Morning Post.
Articles contenant l’expression Empire du Milieu, Google ActualitésGoogle Actualités RSS.
Ce lien est particulièrement destiné à un lecteur qui croit que cette expression coloniale n’est plus usitée par les médias dominants alors que j’ai comptabilisé plus de 186 000 occurrences entre le 15/11/2016 et le 15/11/2017.
Serge LEFORT, zhōng guó, Chine en Question, 23/02/2010.
Serge LEFORT, L’Empire du Milieu I, Chine en Question, 16/11/2012.
Dossier documentaire Sciences Chine, Monde en Question.
Veille informationnelle 中國 Chine, Monde en Question.

Nous n’avons pas encore pris la mesure de la montée en puissance scientifique de la Chine


 

Alors que la Chine pourrait devenir d’ici 2020 le géant de la science mondiale, Antoine Mynard, directeur du bureau du CNRS à Pékin fait le point sur notre coopération avec ce pays. Il en appelle à l’alliance de toutes les parties prenantes afin de faire émerger une nouvelle doctrine en matière de coopération scientifique franco-chinoise.

Lire la suite… CNRS

Lire aussi :
Dossier documentaire Chine – Sciences, Monde en Question.
Veille informationnelle 中國 Chine, Monde en Question.

Travail et savoirs techniques dans la Chine prémoderne


 

Face aux transformations de la société chinoise, dans un pays où l’action collective est soumise de très longue date à un État bureaucratique, étudier la formation des savoirs techniques, c’est se donner un angle pertinent pour saisir les liens que l’État et la société créent et reconfigurent sans cesse. Ce numéro traite de la transmission et de l’expertise lettrée. Le prochain analysera les trajectoires des experts.

Éric BRIAN, Travail et savoirs techniques dans la Chine prémoderne – 1 Transmission et expertise lettrée, Revue de Synthèse, 2010 [Texte en ligne].

Lire aussi :
Dossier documentaire Sciences chinoises, Monde en Question.
Veille informationnelle 中國 Chine, Monde en Question.

Le Monde de la propagande


Les médias dominants français ne ratent pas une occasion pour colporter des mensonges de propagande sur la Chine.

Le virus grippal de type A de sous-type H7N9 est une nouvelle souche de la grippe aviaire, découverte fin mars 2013 en Chine. Comme en 2009 à propos de la grippe A/H1N1, L’in-Monde fait ses choux gras de la peur d’une épidémie alors qu’il avoue que « aucune contamination d’homme à homme n’a été établie ».

La Chine est équipée d’un laboratoire de diagnostic et de recherche scientifique sur la grippe animale :

HARBIN, 4 mars (Xinhua) — L’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) a désigné lundi un laboratoire chinois comme centre de référence pour la grippe animale.

Le Laboratoire sur la grippe animale, qui appartient à l’Institut de recherche vétérinaire de Harbin de l’Académie des sciences agricoles de Chine, se trouve à Harbin, capitale de la province du Heilongjiang (nord-est).

Ce laboratoire est ainsi devenu le premier centre de référence chinois reconnu par la FAO et le deuxième au monde, après l’Institut Friedrich-Loeffler, organisme fédéral allemand de recherche sur la santé animale.

L’établissement de ce centre de référence en Chine montre que son niveau de diagnostic et de recherche scientifique sur la grippe animale est reconnu sur le plan international.

Selon Yu Kangzheng, chef des services vétérinaires chinois, cela permettra de promouvoir la coopération entre la Chine et la FAO à un niveau plus élevé.

Xinhua

Les médias chinois informent régulièrement de ce nouveau virus :

10/04/2013
Serge LEFORT
Citoyen du Monde

Lire aussi :
• Grippe A/H1N1, 2009 Revue de presse Monde en Question2010 Revue de presse Monde en Question.
Revue de presse Chine 2013, Monde en Question.
Veille informationnelle 中國 Chine, Monde en Question.
Dossier documentaire Chine/Occident, Monde en Question.