Chine en Question

Blog dédié au Monde asiatique

Archives de Tag: Japon

Munekata kyōdai (1950)


 

Titre : Munekata kyōdai – Les sœurs Munekata
Réalisateur : OZU Yasujirō
Acteurs : Kinuyo Tanaka, Sō Yamamura, Ken Uehara
Durée : 1h52
Année : 1950
Pays : Japon
Genre : Drame
Résumé : Setsuko est malheureuse avec son mari alcoolique cynique, peu aimant et encore moins aimable. Elle sait néanmoins que son cancer le tuera probablement dans un an. Elle travaille dans un bar nommé Acacia. Les affaires marchent mal pourtant. Le propriétaire réclame de l’argent, qu’elle n’a pas. Hiroshi, l’homme qu‘elle aimait autrefois, est de retour au Japon après un séjour en France. Sa petite sœur, Mariko tombe sous son charme…
Fiche : IMDb
Partage déniché par Chine en Question
Avis de Chine en Question : La mise en scène ne sauve pas cette fois-ci le scénario trop verbeux. L’impertinente Hideko Takamine sauve quand même le film.
OZU semble regretter de plus en plus l’ancien temps : Dans l’ancien Japon, il y a de belles choses [20’16].
Reprend la citation plusieurs fois de Don Quichotte et ouvertement comme la publicité pour la marque de whisky Johnnie Walker (Shukujo wa nani o wasureta ka (1937) – La dame, qu’a-t-elle oublié ?) [22’40, 34’43, 38’07 et 1h20].
Avis de : Sens Critique

Lire aussi :
Cinéma Japon, Ciné Monde.
Dossier Cinéma Japon, Monde en Question.
Index Cinéma (Tous les dossiers), Monde en Question.
Veille informationnelle Cinéma, Monde en Question.

Banshun (1949)


 

Titre : Banshun – Printemps tardif
Réalisateur : OZU Yasujirō
Acteurs : Chishu Ryu, Setsuko Hara, Yumeji Tsukioka
Durée : 1h48
Année : 1949
Pays : Japon
Genre : Drame
Résumé : Noriko est la seule enfant de la famille à ne pas être mariée. Elle vit cependant heureuse avec son père mais ce dernier pense qu’il est grand temps pour elle de penser au mariage. Noriko est réticente à l’idée de laisser son père seul mais elle finit tout de même par accepter. Après un dernier séjour à Kyoto en compagnie de sa fille, le père finit par ressentir cette solitude que sa fille avait tant redoutée.
Fiche : IMDb
Partage déniché par : Chine en Question
Avis de Chine en Question : La mise en scène est passionnante, mais l’histoire beaucoup moins. Setsuko Hara en fait un peu trop en passant du sourire hollywoodien forcé à la bouderie aussi forcée.
La scène du voyage en train est particulièrement réussie [10’30-13’35]. Mais l’insert d’une publicité pour Coca Cola est assez déplaisante [22’47].
OZU reprend le thème de Kagamijishi (1936) – La danse du lion dans un climat plus religieux [52’09-59’00].
La scène de l’envolé d’oiseaux devant une pagode est remarquable [1h11].
Le religieux revient dans une scène épurée d’un jardin ordonnancé selon le bouddhisme zen [1h28].
Le discours du père, le bonheur vient avec l’effort, est assez lourd [1h28], mais l’esthétique l’emporte malgré tout.
Avis de : Sens Critique

Lire aussi :
Cinéma Japon, Ciné Monde.
Dossier Cinéma Japon, Monde en Question.
Index Cinéma (Tous les dossiers), Monde en Question.
Veille informationnelle Cinéma, Monde en Question.

Kaze no naka no mendori (1948)


 

Titre : Kaze no naka no mendori – Une poule dans le vent
Réalisateur : OZU Yasujirō
Acteurs : Kinuyo Tanaka, Shūji Sano, Chieko Murata
Durée : 1h24
Année : 1948
Pays : Japon
Genre : Drame
Résumé : Dans l’immédiat après-guerre, une femme est contrainte de se prostituer pour payer les frais d’hospitalisation de son enfant. Elle ne peut cacher son secret à son mari lorsqu’il rentre du front. Lentement, il finira par comprendre les difficultés économiques de la guerre pour ceux qui sont restés à l’arrière.
Fiche : IMDb
Partage proposé par : Divers DVD VOSTFR-EN-ES
Avis de Chine en Question : Dommage que cette histoire soit moralisatrice car la mise en scène est intéressante.
OZU montre l’affiche de Love Letters [07’00].
OZU enchaîne deux plans vides [13’31-16’47] puis trois dont dans l’ordre inverse [16’15-16’47].
Avis de : Sens Critique

Lire aussi :
Cinéma Japon, Ciné Monde.
Dossier Cinéma Japon, Monde en Question.
Index Cinéma (Tous les dossiers), Monde en Question.
Veille informationnelle Cinéma, Monde en Question.

Nagaya shinshiroku (1947)


 

Titre : Nagaya shinshiroku – Récit d’un propriétaire
Réalisateur : OZU Yasujirō
Acteurs : Choko Iida, Hohi Aoki, Eitarō Ozawa
Durée : 1h12
Année : 1947
Pays : Japon
Genre : Comédie
Résumé : Un orphelin de guerre est trouvé dans les rues de Tokyo et est envoyé en pension chez une veuve d’une cinquantaine d’années, Tané. Ayant du mal à supporter la présence de cet enfant au début, Tané se met peu à peu à l’aimer et est désespérée lorsque le père de l’enfant est retrouvé…
Fiche : IMDb
Partage proposé par : Arsenevich DVD VOSTFR-EN-ES
Avis de Chine en Question : Après la guerre et ses délires nationaliste, OZU revient à son thème favori : la famille décomposée dans la classe des pauvres.
Les scènes, réalisées en extérieur, donnent une touche poétique à l’histoire [14’43]. Dommage qu’à l’avant dernière scène le discours l’emporte sur l’image.
Avis de : Sens Critique

Lire aussi :
Cinéma Japon, Ciné Monde.
Dossier Cinéma Japon, Monde en Question.
Index Cinéma (Tous les dossiers), Monde en Question.
Veille informationnelle Cinéma, Monde en Question.

Chichi ariki (1942)


 

Titre : Chichi ariki – Il était un père
Réalisateur : OZU Yasujirō
Acteurs : Chishu Ryu, Shuji Sano, Shin Saburi
Durée : 1h26
Année : 1942
Pays : Japon
Genre : Drame
Résumé : Dans une ville de province, un enseignant veuf mène une vie modeste avec son fils unique. Lors d’un voyage scolaire, un élève se noie dans un lac. L’enseignant prend la responsabilité de l’accident et doit démissionner. Il quitte alors la ville avec son fils pour retrouver leur région natale.
Fiche : IMDb
Partage proposé par : Anonyme DVD VOSTFR
Avis de Chine en Question : Les très beaux plans de la première scène en extérieure augurent d’un bon film sur le plan formel, mais l’excursion, qui a des allures de défilé para militaire, n’annonce rien de bon sur le fond [06’37].
Les prises de vue intéressantes bien que non essentielles :
– Le train à partir de l’avant de la locomotive côté gauche [13’41] et côté droit [14’24]
– La muraille en contre-plongée [16’16]
– Des machines [33’46]
– Un immeuble [33’49] et [56’28]
– Un torrent [45’05] et [46’45]
Le père tient un discours très politiquement correct sur le thème du sacrifice pour le travail : Le vrai bonheur vient après la souffrance. Qui connaît la peine connaît la joie [49’47] et un discours patriotique : Tu dois penser à servir ton pays [54’26].
Avis de : Sens Critique

Lire aussi :
Cinéma Japon, Ciné Monde.
Dossier Cinéma Japon, Monde en Question.
Index Cinéma (Tous les dossiers), Monde en Question.
Veille informationnelle Cinéma, Monde en Question.

Todake no kyōdai (1941)


 

Titre : Todake no kyōdai – Les frères et sœurs Toda
Réalisateur : OZU Yasujirō
Acteurs : Mieko Takamine, Shin Saburi, Hideo Fujino
Durée : 1h45
Année : 1941
Pays : Japon
Genre : Drame
Résumé : Après la mort du père d’une famille de la classe supérieure, son épouse et ses filles doivent se battre pour survivre. Des tensions surviennent lorsque la mère et les filles déménagent dans celles d’un fils marié sans être accueillis favorablement. De nouveaux conflits surgissent lorsque le plus jeune fils revient de Chine et reproche à ses frères leur égoïsme.
Fiche : IMDb
Partage proposé par : Arsenevich DVD VOSTFR-EN-ES
Avis de Chine en Question : Tout est conventionnel, l’histoire, la mise en scène et le jeu des acteurs. Les basses intrigues de la petite bourgeoisie sont ennuyeuses.
La bande son comporte de temps en temps un bruit de fond assez gênant.
Avis de : Sens Critique

Lire aussi :
Cinéma Japon, Ciné Monde.
Dossier Cinéma Japon, Monde en Question.
Index Cinéma (Tous les dossiers), Monde en Question.
Veille informationnelle Cinéma, Monde en Question.

Shukujo wa nani o wasureta ka (1937)


 

Titre : Shukujo wa nani o wasureta ka – La dame, qu’a-t-elle oublié ?
Réalisateur : OZU Yasujirō
Acteurs : Sumiko Kurishima, Tatsuo Saitô, Michiko Kuwan
Durée : 1h11
Année : 1937
Pays : Japon
Genre : Comédie
Résumé : Un riche professeur en médecine, Koniya et sa femme autoritaire, Tokio, doivent s’occuper de Setsuko leur nièce pleine d’entrain venant d’Osaka. Setsuko est une femme libérée qui fait ce qu’elle veut même fumer, bien qu’elle soit encore mineure. Un samedi, le professeur n’a pas trop envie d’aller à son match de golf du samedi, mais sa femme lui prépare quand même ses affaires. Il part, mais laisse ensuite ses clubs à l’appartement d’un de ses étudiants, et va au bar, avec un ami. Setsuko le suit jusque là et insiste pour qu’il l’amène à une maison de geisha…
Fiche : IMDb
Partage proposé par : Arsenevich DVD VOSTEN-ES
Avis de Chine en Question : OZU donne à cette comédie un ton très ironique en se citant plusieurs fois :
– La scène prise à partir du marche-pied d’une voiture reprend celle de Hitori musuko (1936) – Le fils unique [01’50].
– La scène avec les geishas reprend en partie le documentaire Kagamijishi (1936) – La danse du lion [31’10].
– Il reprend l’image de la chanteuse du film allemand cité dans Hitori musuko (1936) – Le fils unique [41’13].
– Le reprend deux fois le travelling montrant une citation de Don Quichotte [25’36 et 52’20].
Avis de : Sens Critique

Lire aussi :
Cinéma Japon, Ciné Monde.
Dossier Cinéma Japon, Monde en Question.
Index Cinéma (Tous les dossiers), Monde en Question.
Veille informationnelle Cinéma, Monde en Question.

Hitori musuko (1936)


 

Titre : Hitori musuko – Le fils unique
Réalisateur : OZU Yasujirō
Acteurs : Choko Iida, Shin’ichi Himori, Masao Hayama
Durée : 1h27
Année : TX 1936 T
Pays : Japon
Genre : Comédie
Résumé : En 1923, dans la province de Shinshu, une veuve travaillant dans une fabrique de soie décide d’envoyer son fils unique à Tokyo afin qu’il puisse acquérir une meilleure éducation. Treize ans plus tard elle se décide enfin à lui rendre visite et réalise qu’il ne mène pas la vie qu’elle a rêvée pour lui.
Fiche : IMDb
Partage proposé par : Arsenevich DVD VOSTFR-ES
Avis de Chine en Question : Premier film parlant du réalisateur.
Ce drame de la pauvreté est filmé avec beaucoup d’élégance.
La prise de vue à partir du marche-pied d’une voiture fait partie de l’originalité d’OZU [15’30].
OZU montre deux scènes d’un film allemand non identifié. Le fils dit à sa mère, qui ne semble rien comprendre et s’endort : « C’est ça le cinéma parlant » [35’18-38’50]. OZU et ses acteurs montrent que cette révolution, introduite plus tardivement au Japon, ne pose pas de problème pour eux.
Avis de : Sens Critique

Lire aussi :
Cinéma Japon, Ciné Monde.
Dossier Cinéma Japon, Monde en Question.
Index Cinéma (Tous les dossiers), Monde en Question.
Veille informationnelle Cinéma, Monde en Question.

Tōkyō no yado (1935)


 

Titre : Tōkyō no yado – Une auberge à Tokyo
Réalisateur : OZU Yasujirō
Acteurs : Takeshi Sakamoto, Yoshiko Okada, Tomio Aoki
Durée : 1h15
Année : 1935
Pays : Japon
Genre : Drame
Résumé : Kihachi est au chômage et n’a pas de toit. Avec ses deux jeunes garçons, il erre dans la banlieue industrielle de Tokyo à la recherche de n’importe quel travail; sans résultats ! Pour survivre et gagner quelques yens, ils attrapent des chiens errants pour toucher la prime d’un programme de lutte contre la rage. Se réfugiant le soir dans une auberge, ils rencontrent une femme et sa petite fille, elles-mêmes dans le dénuement le plus total…
Fiche : IMDb
Partage proposé par : SubWaWa DVD VOSTFR
Avis de Chine en Question : Ce drame social et familial est filmé avec beaucoup d’empathie. Dommage que la copie soit de mauvaise qualité.
La musique, rajoutée après coup, n’apporte rien bien au contraire.
Avis de : Sens Critique

Lire aussi :
Cinéma Japon, Ciné Monde.
Dossier Cinéma Japon, Monde en Question.
Index Cinéma (Tous les dossiers), Monde en Question.
Veille informationnelle Cinéma, Monde en Question.

Ukikusa monogatari (1934)


 

Titre : Ukikusa monogatari – Histoire d’herbes flottantes
Réalisateur : OZU Yasujirō
Acteurs : Hideo Mitsui, Yoshiko Tsubouchi, Choko Iida
Durée : 1h29
Année : 1934
Pays : Japon
Genre : Comédie
Résumé : De multiples intrigues amoureuses sèment le trouble au sein d’une troupe de comediens ambulants qui est au bord de la faillitte.
Fiche : IMDb
Partage proposé par : Wawa-Mania DVD VOSTFR
Avis de Chine en Question : La très belle scène de séduction, filmée en extérieur et située à la moitié du film, lui donne tout son éclat [41’05].
La musique, rajoutée après coup, n’apporte rien bien au contraire.
Avis de : Sens Critique

Lire aussi :
Cinéma Japon, Ciné Monde.
Dossier Cinéma Japon, Monde en Question.
Index Cinéma (Tous les dossiers), Monde en Question.
Veille informationnelle Cinéma, Monde en Question.