Chine en Question

Blog dédié au Monde asiatique

Actualités


¿Quién es scalisto? Une fripouille !
Films : Lundi Trains – Tramways – Métro Mercredi Biographie (acteur ou actrice)Cinéma Chine (1990-2001)Histoire Chine (avant 1949) Vendredi Gaston Leroux (écrivain)
Dossiers (avec liens téléchargement) mis à jour : LundiMercrediVendredi

Propagande évangéliste d’Adrian Zenz


Suivre l’actualité, courir après le vent.
Penser l’actualité, marcher à contre-courant.

 

Les petits maîtres à penser, qui sévissent en France, sont à la tête d’une campagne de propagande à propos de la région autonome du Xinjiang. Le plus comique de cette histoire est qu’ils s’appuient sur le témoignage d’Adrian Zenz, missionnaire évangéliste « guidé par Dieu » pour lutter contre la Chine.

Voici quelques articles de l’Agence de presse chinoise du 30/04/2021 :

  • Le calomniateur Adrian Zenz est une marionnette des forces anti-chinoises, Xinhua
  • Un rapport réfute les erreurs d’Adrian Zenz liées au Xinjiang, Xinhua
  • L’accusation de « génocide » d’Adrian Zenz sur le Xinjiang est largement contestée, Xinhua
  • Un rapport réfute les « camps de concentration » fabriqués par Adrian Zenz, Xinhua
  • Un rapport réfute les affirmations erronées d’un « internat forcé » au Xinjiang en Chine, Xinhua
  • L’accusation de « travail forcé » dans l’industrie cotonnière du Xinjiang ne correspond pas aux faits, Xinhua
  • Les travailleurs du Xinjiang choisissent leurs emplois en fonction de leur propre volonté, Xinhua
  • Il n’y a pas de « contraception forcée » ni de « stérilisation forcée » au Xinjiang, Xinhua
  • Le Xinjiang garantit pleinement les droits des élèves des minorités ethniques d’apprendre leurs propres langues, Xinhua
  • Le soi-disant « colonialisme des Hans » au Xinjiang est un mensonge total, Xinhua
  • La lutte du Xinjiang contre le terrorisme et l’extrémisme n’est pas liée à des zones, des groupes ethniques et des religions spécifiques, Xinhua
  • La « Karakax List » est fabriquée par les membres du « Turkestan oriental », Xinhua
  • Des hommes politiques australiens soutiennent un groupe séparatiste anti-chinois lié à Al-Qaïda et à l’EI, Xinhua

Lire aussi :
The China narrative (5 articles), Australian Citizens Party.
Le lobby ouïgour et les sanctions contre la Chine, Mondialisation.
En débat sur RTL, quelles sont mes sources ?, Le blog du radis.
Dossier Chine – Xinjiang (avec liens), Monde en Question.
Revue de presse Chine – Xinjiang, Chine en Question.
Veille informationnelle 中國 Chine, Monde en Question.
Revue de presse, Monde en Question.

Yangguang Canlan de Rizi (1994)


Cycle Cinéma Chine 1990-2001

 

Titre : Yangguang Canlan de Rizi – Sous la chaleur du soleil
Réalisateur : JIANG Wen
Acteurs : Xia Yu, Ning Jing, Liu Xiaoning, Sun Jing
Durée : 2h05
Année : 1994
Pays : Chine
Genre : Drame
Résumé : Adaptation de la nouvelle Bêtes sauvages (WANG Shuo, 1991).
Le récit se situe dans la Chine des années 70 en pleine Révolution culturelle et décrit le quotidien d’une bande d’adolescents livrés à eux-mêmes après le départ de leurs parents à l’armée pour appuyer Mao…
Fiche : IMDb
Partage déniché par Chine en Question
Avis de Chine en Question : La scène du cours paraît bien caricaturale [07’26]. La suite est rapidement lassante. Cette chronique d’adolescents livrés à eux-mêmes méritait un scénario plus élaboré.
Avis de : Chinese MoviesSens Critique – Wang Shuo 王朔 Chinese Shortstories

Lire aussi :
Dossier Cinéma Chine, Monde en Question.
Index Cinéma (Tous les dossiers), Monde en Question.
Veille informationnelle Cinéma, Monde en Question.
Dossier Chine, Monde en Question.
Revue de presse Chine, Chine en Question.
Veille informationnelle 中國 Chine, Monde en Question.
Revue de presse, Monde en Question.

La démocratie libérale de l’impérialisme occidental


Suivre l’actualité, courir après le vent.
Penser l’actualité, marcher à contre-courant.

 

Dans son article intitulé « Le complexe de supériorité de la Chine », Alain Frachon écrit : Dans la mondialisation sinisée, succédant au système international imposé par les États-Unis en 1945, la démocratie libérale n’est pas plus légitime que l’autocratie. En effet, pourquoi le serait-elle, quand on sait ce qui se cache derrière l’expression « démocratie libérale » ? Le système imposé, c’est bien la traduction de l’impérialisme de la première puissance mondiale qui décide de tout régenter.
Deux siècles plus tôt, à partir des années 1820, la première puissance impérialiste de l’époque, la Grande-Bretagne, a jugé que la Chine devait se soumettre. D’où une succession de guerres sur le territoire chinois qui a duré jusqu’en 1949. Les événements n’ont pas manqué qui ont mis en péril l’intégrité territoriale chinoise et soumis la population de l’Empire du Milieu à un véritable génocide. L’opiomanie s’est répandue, des masses de Chinois ont été obligées d’émigrer pour ne pas mourir de faim. Arrivées aux États-Unis, elles étaient surexploitées et victimes de pogroms.

Aujourd’hui, Washington accuse Pékin de génocide contre les Ouïgours. De la part d’une nation qui a quasiment exterminé les Indiens d’Amérique du Nord, qui a réduit les Noirs américains en esclavage, qui a pratiqué la ségrégation raciale, cela ne manque pas de cynisme. Aujourd’hui, le Royaume-Uni s’empresse de soutenir les États-Unis dans sa croisade contre la Chine et semble avoir perdu la mémoire de ses crimes.

Guerres de l’opium à l’instigation de la Grande-Bretagne, traités inégaux, annexion des ports chinois, concessions internationales, cession forcée de l’île de Hongkong et des Nouveaux Territoires, expédition militaire des Huit nations en 1900, à l’époque de la révolte des Boxers (les « poings de justice ») contre la domination étrangère, etc.: on n’en finirait pas d’énumérer les agressions, dans lesquelles le Japon a pris une large part et dont la Chine a souffert. Après l’invasion japonaise et la guerre civile, la Chine s’est finalement relevée, non pas grâce à la « démocratie libérale » mais bien à son génie propre.

Si l’Occident veut garder à tout prix son hégémonie planétaire, une troisième guerre mondiale sera impossible à éviter. Ce qui signifiera la fin probable de l’humanité. Il serait peut-être temps, pour l’Occident, d’y réfléchir et d’imaginer une forme de coopération où tout le monde serait gagnant. Je crois que c’est Carlyle qui écrivait : L’humanité sera enfin sage lorsque nous passerons de la compétition dans l’individualisme à l’individualité dans la coopération.

Maxime Benoît-Jeannin, Bruxelles

Lire aussi :
Dossier Chine/Occident, Monde en Question.
Droits de l’homme en Chine, Chine en Question.
Revue de presse Chine, Chine en Question.
Veille informationnelle 中國 Chine, Monde en Question.
Revue de presse, Monde en Question.

Chinois de France et racisme anti-asiatiques


 

Depuis l’assassinat du couturier chinois Chaolin Zhang en 2016 à Aubervilliers, les médias et les pouvoirs publics ont pris conscience de l’existence d’un racisme anti-Asiatiques au sein de la société française. L’expression de ces préjugés culmine en 2020 lorsque la pandémie de Covid-19 frappe le monde. La révélation décomplexée des sentiments antichinois en France dévoile un mécanisme d’essentialisation encore peu étudié.

S’appuyant sur une enquête de terrain menée depuis 2009 jusqu’à nos jours, cet ouvrage dresse un portrait fin des trajectoires migratoires et politiques des populations chinoises en France, ainsi que des mobilisations antiracistes qui ont émergé dans la jeune génération. En suivant les parcours de Qian, Pierre, Alexandre, Ailing et Lin Chong, le lecteur arpentera tantôt les rayons des épiceries du quartier de Belleville, tantôt les allées des marchés grossistes d’Aubervilliers, en passant par les salons de manucure et les sous-sols qui abritent les ateliers de confection. Dans ces lieux méconnus s’élève la voix d’une nouvelle génération qui refuse de rester silencieuse et se lance dans une aventure politique inédite.

Trente ans après la « Marche pour l’égalité et contre le racisme », la contestation de ces jeunes perçus comme « Asiatiques » peut-elle faire évoluer les regards sur les inégalités ethnoraciales au sein de la société française ?

CHUANG Ya-Han, Une minorité modèle ? Chinois de France et racisme anti-asiatiques, La Découverte, 2021 [Texte en ligne].

Lire aussi :
• 19/05/2020, CHUANG Ya-Han, Sinophobie et racisme anti-asiatique au prisme de la Covid-19, De facto.
• 17/09/2020, Mission d’information sur l’émergence et l’évolution des différentes formes de racisme et les réponses à y apporter, Assemblé nationale.
• 24/03/2021, Racisme anti-asiatique, Ministère chargé de l’égalité entre les femmes et les hommes, de la diversité et de l’égalité des chances.
• 21/04/2021, À l’origine du racisme anti-asiatique, France Culturevidéo.
• WANG Simeng, Illusions et souffrances – Les migrants Chinois à Paris, Rue d’ULM, 2017 [Compte-rendu : DiasporasÉmulationsLecturesRevue européenne des migrations internationales].
Propagande de l’im-Monde, Chine en QuestionMonde en Question.
Propagande de Charlie Hebdo, Chine en QuestionMonde en QuestionCiné Monde.
Dossier Chine/Occident, Monde en Question.
Revue de presse Chine, Chine en Question.
Veille informationnelle 中國 Chine, Monde en Question.
Revue de presse, Monde en Question.

Huo zhe (1994)


Cycle Cinéma Chine 1990-2001

 

Titre : Huo zhe – Vivre !
Réalisateur : ZHANG Yimou
Acteurs : Ge You, Gong Li, Guo Tao
Durée : 2h09
Année : 1994
Pays : Chine
Genre : Drame
Résumé : A travers l’épopée d’une famille ordinaire et de Fugui, le personnage principal, l’histoire de la Chine profonde des années quarante aux années soixante-dix.
Fiche : Ciné fichesIMDb
Partage déniché par Chine en Question
Avis de Chine en Question : Cette histoire de la Chine vue à travers les pérégrinations d’un marionnettiste d’occasion ne fonctionne pas. Tout est terriblement anecdotique et caricatural comme la scène évoquant le sabotage du grand bond en avant [58’41]. La suite est pire encore.
La dénonciation des errements de la période maoïste méritait une réalisation au moins à la hauteur de Qiu Ju da guan si (1992) – Qiu Ju une femme chinoise. Le film fut naturellement apprécié par tous ceux qui se vautrent dans la médiocrité des films bavards et/ou qui haïssent la Chine.
Avis de : Chinese MoviesSens Critique

Lire aussi :
Dossier Cinéma Chine, Monde en Question.
Index Cinéma (Tous les dossiers), Monde en Question.
Veille informationnelle Cinéma, Monde en Question.
Dossier Chine, Monde en Question.
Revue de presse Chine, Chine en Question.
Veille informationnelle 中國 Chine, Monde en Question.
Revue de presse, Monde en Question.

La Chine et l’Europe


 

Les premières études relatives à la Chine causèrent une vive impression sur le monde savant de l’Europe par la révélation de faits qui blessent profondément l’orgueil de la tradition chrétienne. On a eu tout à coup une autre tradition, avec des dates aussi anciennes que les nôtres, avec la prétention non moins exclusive de remonter seule aux origines de l’humanité, avec des fondateurs, des inventeurs, des réformateurs bien supérieurs aux patriarches et aux héros de la Bible…
Pour s’en délivrer, on a inventé trois mots. En disant que le Céleste Empire est barbare, stationnaire et isolé, on l’a livré à la stérile curiosité des antiquaires.

Mais la Chine est-elle barbare ? Demandons plutôt si l’Europe est civilisée en Angleterre, où l’aristocratie règne sur le sol ; en Russie, où le peuple est esclave ; …en France, en Espagne, en Italie, en Autriche, où l’on adore un pontife inutilement combattu par tous les hommes éclairés.

La Chine est-elle stationnaire ? Elle nous dit au jour le jour la date précise de ses inventions ; elle nous apprend quand elle a inventé l’écriture, quand elle l’a perfectionnée, à quelle époque elle a fondé son académie, comment elle l’a depuis étendue, quelles ont été les vicissitudes de ses lois, les modifications qu’elle a imposées à la propriété, à la pénalité, à l’administration…

L’accusation d’isolement serait moins injuste, car nous n’avons connu la Chine que sous Louis XIV… mais la distance de Pé-king à Paris étant la même que celle de Paris à Pé-king, on pourrait avec autant de raison dire à la Chine que nous avons vécu isolés, dans un coin du monde, que notre politique et notre religion n’ont pas eu la force de dépasser Madras et Bombay, de se faire connaître à Canton, que dis-je ? de rester à Constantinople ou à Jérusalem.

Joseph FERRARI, La Chine et l’Europe – Leur histoire et leurs traditions comparées, 1867 [Texte en ligne].

Plus de 150 ans plus tard, la vision européenne de la Chine repose toujours sur l’ignorance et le mépris, notamment en France et en Angleterre (les deux puissances qui ont colonisé la Chine), et elle est totalement soumise à la propagande américaine.

Le Général de Gaulle fut le seul homme d’État européen à contester l’hégémonie américaine au sein de l’OTAN. En 1990, François Mitterrand se soumit au commandement américain alors qu’il connaissait les interventions conspirationnistes des agences américaines notamment contre la démocratie italienne et, en 2009, Nicolas Sarkozy fait réintégrer la France au commandement unifié de l’OTAN [1].

Aujourd’hui, la France a pris la tête d’une croisade contre la Chine au Xinjiang alors qu’aux États-Unis on commence à se rendre compte des effets contre-productifs d’une campagne dénuée de tout fondement qui, paradoxe étrange, n’est relayée que par les pays qui pratiquent la ségrégation des musulmans [2]. La Chine n’est ni barbare, ni stationnaire et encore moins isolée. Ses liens avec les pays du Moyen-Orient sont aujourd’hui si forts qu’elle reprend les principes de la Conférence de Bandung (1955) pour terminer la décolonisation :

Le ministre des Affaires étrangères chinois, Wang Yi s’est rendu au Moyen-Orient – en Arabie Saoudite, aux Émirats Arabes Unis, puis à Téhéran. Le message était sans équivoque : il faut rejeter le joug de l’hégémonie, résister aux « pressions » sur les questions de droits de l’homme et soutenir sa propre souveraineté.
Entelekheia

23/04/2021
Serge LEFORT
Citoyen du Monde et rédacteur de Chine en Question

Lire aussi :
• La Chine et l’Europe, quelle histoire globale ?, Histoire Globale.
Dossier Histoire Chine, Monde en Question.
Dossier Histoire Chine (avec liens), Monde en Question.
Revue de presse Chine, Chine en Question.
Veille informationnelle 中國 Chine, Monde en Question.
Revue de presse, Monde en Question.


Notes et références


[1] Lire :
– 05//07/1990, Déclaration sur une Alliance de l’Atlantique Nord rénovée [Déclaration de soumission de la France à l’OTAN], OTAN.
Entre 1945 et la fin des années 1990, les États-Unis ont instrumentalisé des groupes d’extrême droite en Europe dans leur guerre froide contre l’URSS :
– Frédéric LAURENT, L’orchestre noir, 1978 [Texte en ligne].
– Frédéric MEURICE, L’orchestre noir, 1997 [Vidéo en ligne].
– Daniele GANSER, Les armées secrètes de l’OTAN – Réseaux Stay-Behind, Opération Gladio
et Terrorisme en Europe de l’Ouest
, 2004 [Texte en ligne].
– Gladio : la guerre secrète des États-Unis pour subvertir la démocratie italienne, 2009, Jules Bonnot de la Bande.


[2] Lire :
– 20/04/2021, The Xinjiang Genocide Allegations Are Unjustified, Project Syndicate.
– 2019, Historical Matters Concerning Xinjiang, China Human Rights.
– 2019, The Fight Against Terrorism and Extremism and Human Rights Protection in Xinjiang, China Human Rights.
– 2017, Human Rights in Xinjiang – Development and Progress, China Human Rights.

L’été de la sorcière


 

On passe lentement un col et au bout de la route, dans la forêt, c’est là. La maison de la grand-mère de Mai, une vieille dame d’origine anglaise menant une vie solide et calme au milieu des érables et des bambous. Mai qui ne veut plus retourner en classe, oppressée par l’angoisse, a été envoyée auprès d’elle pour se reposer.

Cette grand-mère un peu sorcière va lui transmettre les secrets des plantes qui guérissent et les gestes bien ordonnés qui permettent de conjurer les émotions qui nous étreignent. Cueillir des fraises des bois et en faire une confiture d’un rouge cramoisi, presque noir. Prendre soin des plantes du potager et aussi des fleurs sauvages simplement parce que leur existence resplendit. Écouter sa voix intérieure. Ce n’est pas le paradis, même si la lumière y est si limpide, car la mort habite la vie et, en nous, se débattent les ombres de la colère, du dégoût, de la tristesse. Mais auprès de sa grand-mère, Mai apprendra à faire confiance aux forces de la vie, et aussi aux petits miracles tout simples qui nous guident vers la lumière.

NASHIKI Kaho, L’été de la sorcière, Picquier, 2021 [Texte en ligne].

Lire aussi :
• NASHIKI Kaho, Les mensonges de la mer, 2017 [Texte en ligne].
Index Japon, Monde en Question.
Veille informationnelle Livres, Monde en Question.
Revue de presse, Monde en Question.

Qiu Ju da guan si (1992)


Cycle Cinéma Chine 1990-2001

 

Titre : Qiu Ju da guan si – Qiu Ju une femme chinoise
Réalisateur : ZHANG Yimou
Acteurs : Gong Li, Lei Lao Sheng, Ge Zhijun
Durée : 1h40
Année : 1992
Pays : Chine
Genre : Drame
Résumé : Adaptation de la nouvelle La famille Wan va en justice (CHEN Yuanbin, 1991).
Qinglai, le mari de Qiu Ju, a été humilié publiquement par Wang Tang, le chef du village. Ce dernier est prêt à les dédommager mais Qiu Ju refuse l’argent et veut obtenir des excuses. Pour y parvenir elle va se battre contre tous parce qu’a ses yeux l’honneur n’a pas de prix.
Fiche : Ciné-fichesIMDb
Partage déniché par Chine en Question
Avis de Chine en Question : Gong Li interprète magnifiquement ce personnage d’une paysanne qui, avec ténacité mais sans forfanterie, parcours le labyrinthe judiciaire pour obtenir seulement des excuses pour son mari. La mise en scène est d’un réalisme quasi documentaire. On découvre une Chine rurale avec ses marchés, l’écrivain publique [27’42], etc. La justice cherche la conciliation selon le principe de l’harmonie [1] et le représentant de l’officier publique du comté vient au domicile des plaignants pour leur annoncer la décision il et partage un repas de nouille avec eux [33’21].
Comme dans Da hong deng long gao gao gua – Épouses et concubines (1991), ZHANG Yimou répète certaines images avec des variantes : celles du transport, de plus en plus long, du village au comté puis à la ville [39’52] où Qiu Ju se fait arnaquer par un vélo-taxi.
Brigitte Duzan connaît le chinois, mais elle semble ignorer que la Chine est un État de droit depuis au moins le VIIIe siècle avant l’ère chrétienne [2].
Avis de : Chinese moviesEast Asia – – Sens Critique

Lire aussi :
CHEN Yuanbin, 万家诉讼 – Wanjia susong, 1991 [Texte en ligne].
Dossier Cinéma Chine, Monde en Question.
Index Cinéma (Tous les dossiers), Monde en Question.
Veille informationnelle Cinéma, Monde en Question.
Dossier Chine, Monde en Question.
Revue de presse Chine, Chine en Question.
Veille informationnelle 中國 Chine, Monde en Question.
Revue de presse, Monde en Question.


Notes et références


[1] Lire : L’harmonie à la chinoise, La Chine au présent, 2010.

[2] Lire :
LI Xiaoping, L’esprit du droit chinois : perspectives comparatives, Revue internationale de droit comparé, 1997.
LI Xiaoping, La civilisation chinoise et son droit, Revue internationale de droit comparé, 1999.
SIMA Qian, 史記 Shiji – Mémoires historiques, 91 avant l’ère chrétienne [Texte en ligne : Chine ancienneUQAC].

Xinjiang vs Corse et Catalogne


Suivre l’actualité, courir après le vent.
Penser l’actualité, marcher à contre-courant.


Indépendantistes FLNC en Corse – Djihadistes français en Syrie

 

Le Xinjiang, province autonome depuis presque deux mille ans, est stratégique pour le développement économique de la Chine depuis que Xi Jinjing a lancé le projet Initiative Ceinture Route (BRI) en 2013.
La question ouïgoure résulte de la volonté d’organisations de maintenir leurs privilèges ethnique et religieux en revendiquant l’indépendance et en utilisant tous les moyens pour y parvenir.
Je vais tenter au fil d’une série d’articles de mettre en perspectives divers aspects d’une question réelle, mais instrumentalisée par la propagande anti-chinoise.

J’évoque aujourd’hui la Corse et la Catalogne, deux exemples européens de la tentative d’indépendance, violente ou pacifique, que les États français et espagnol ont réprimé avec l’assentiment de tous les États européens.

La Corse fut attachée durant près de quatre siècles à la république de Gênes. Conquise par le Royaume de France en 1769 (peu avant la naissance de Napoléon Bonaparte) après une éphémère République gouvernée par Pascal Paoli (1755-1769), l’île ne fut définitivement française qu’en 1796 après un éphémère Royaume anglo-corse gouverné par le même Pascal Paoli (1794-1796).
À partir de 1965, la Corse fut le théâtre sanglant des revendications régionalistes puis autonomistes et enfin indépendantistes. En 1975, les nationalistes du FLNC sont passés à la lutte armée en réclamant les droits nationaux du peuple corse. En 1996, après avoir réglé leurs comptes entre factions, les nationalistes ont théâtralement annoncé un cessez-le-feu armé (photo plus haut). Mais, en 1998, un commando assassina le préfet Claude Érignac. Ce n’est qu’après les assassinats en 2012 d’Antoine Sollacaro, avocat, et de Jacques Nacer, Président de la Chambre de Commerce de Corse-du-Sud, que la nature mafieuse du nationalisme corse apparût au grand jour.

Face à la violence des nationalistes corses, y compris la violence armée, le gouvernement français envoya des gendarmes, des CRS et même des militaires avec blindés et hélicoptères pour maintenir l’ordre public et il a créé une vingtaine de lois d’exception pour faire face à cette menace terroriste.

La Chine a-t-elle fait campagne pour dénoncer l’atteinte aux droits de l’homme de l’État français en Corse ? A-t-elle soutenu directement ou indirectement les actions des nationalistes ? A-t-elle apporté un appui médiatique, politique ou financier à la revendication d’indépendance du peuple corse ? Bien évidement que non !

Alors pourquoi la France fait campagne pour dénoncer l’atteinte aux droits de l’homme de l’État chinois au Xinjiang ? Pourquoi soutient-elle directement ou indirectement les actions des nationalistes ? Pourquoi apporte-t-elle un appui médiatique, politique ou financier via les ONG américaines à la revendication d’indépendance du peuple ouïghour [1] ?

Entre 1990 et 2016, des indépendantistes ouïghours ont lancé des milliers d’attaques terroristes au Xinjiang. Le gouvernement chinois a réagi en partie comme le gouvernement français c’est-à-dire par des mesures répressives contre les séparatistes qui utilisent l’arme terrorisme y compris contre les Ouïghours, qui souhaitent rester fidèles à la Chine comme depuis presque 1300 ans, et contre toutes les autres ethnies de la région autonome. Il est utile de rappeler que :

– Le Xinjiang est une province chinoise depuis 91 (source).
– L’ethnie des Ouïghours n’a émigré dans cette région qu’à partir de 750.
– « Sauf à de très rares moments, les Ouïghours restent fidèles à la Chine, reconnaissent sa domination et lui rendent hommage en envoyant régulièrement le tribut. »
Jean-Paul ROUX, L’Asie centrale – Histoire et civilisations, 1997 p.213.

Le gouvernement chinois a réagi aussi en pratiquant une discrimination positive. Depuis la prise du pouvoir par les communistes en 1949, les habitants du Xinjiang ont bénéficié du statut de région autonome qui leur donnent plus de droits que ceux de Pékin ou Shanghai. Ainsi, ils ont conservé leurs langues (les textes officiels sont bilingues) et leurs cultures, en particulier leurs croyances religieuses (la région compte plus de 24 000 mosquées). Ils ne furent pas soumis à la politique de l’enfant unique et pouvaient avoir 2, 3, 4 enfants ou plus. Sur la période 2010-2018, la population ouïghoure au Xinjiang a augmenté de près de 2,55 millions de personnes, soit une croissance de 25% qui dépasse de loin celles de la population totale (+ 13,99%) et de l’ethnie han dans la région (+ 2%) [2]. Enfin, le gouvernement a beaucoup investi pour développer l’économie de cette région, qui fut longtemps isolée, et pour la connecter à la côte Est où se concentrent les pôles industriels, technologiques et financiers. L’Initiative Ceinture Route (BRI) contribue beaucoup à la croissance de la région au point d’attirer des Chinois d’autres régions de la République [3].

La question corse, tel que les nationalistes mafieux l’ont posée, a occulté la discrimination sociale des populations émigrées. Ces laissés pour compte des colonies françaises furent méprisés et exploités par les colons corses ardents nationalistes [4].
La question ouïgoure, tels que les nationalistes musulmans la pose, occulte le fait qu’existe plus de vingt groupes ethniques différents au Xinjiang dont personne ne se préoccupe alors qu’ils subissent la discrimination des organisations étrangères en faveur de l’ethnie encore dominante [5]. Personne ne déplore non plus que les Ouïghours, après s’être convertis à l’islam, aient chassé les Tibétains du Xinjiang car l’histoire de l’Asie centrale est quasi méconnue par le plus grand nombre et ignorée par les propagandistes.

Les puissances occidentales ne reconnaissent pas le droit à l’autodétermination des régions dans leur propre pays, mais elles voudraient l’imposer à la Chine pour le Xinjiang !
La communauté autonome de Catalogne s’est déclarée indépendante après le référendum de 2017. Aucun pays occidental ne la reconnût. Quant à l’Espagne, elle a emprisonné des membres du parti au pouvoir en Catalogne sans qu’aucun autre pays occidental ne proteste ou si peu. En mars 2021, le parlement européen a voté à la demande de l’Espagne la levée de l’immunité de trois eurodéputés indépendantistes catalans, dont l’ex-président de la Catalogne. Le vote montre que le droit des peuples à disposer d’eux-mêmes n’a pas beaucoup compté : 400 pour, 248 contre, 45 abstentions [6].

12/04/2021
Serge LEFORT
Citoyen du Monde et rédacteur de Chine en Question

Lire aussi :
Dossier Corse (avec liens), Monde en Question.
Dossier Chine – Xinjiang (avec liens), Monde en Question.
Revue de presse Chine – Xinjiang, Chine en Question.
Veille informationnelle 中國 Chine, Monde en Question.
Revue de presse, Monde en Question.


Notes et références


[1] Le mot peuple est sacralisé en France depuis 1789 par les tribuns qui occultèrent ainsi le contenu de classe de la Révolution. Les appels au peuple et à liberté masquèrent l’interdiction d’association pour les travailleurs (loi Le Chapelier du 14 juin 1791). La Première République, soi-disant issue du peuple souverain, passa d’un régime d’Assemblée sous la dictature du Comité de salut public (1792-1795), à un régime directorial (1795-1799) et à un régime autoritaire (1799-1804).
Lire : Jean-Pierre POTIER, L’Assemblée constituante et la question de la liberté du travail : un texte méconnu, la loi Le Chapelier, 1989 [Texte en ligne].
Le mot peuple est aussi sacralisé en Israël pour les juifs alors qu’il est dénié pour les Palestiniens.
Lire : Shlomo SAND, Comment le peuple juif fut inventé, 2008 [Texte en ligne].


[2] En 2010 le Xinjiang était peuplé par les ethnies suivantes : Ouïghour (45,83%), Han (40,48%), Kazakh (6,50%), Hui (4,51%), Kirghize (0,75%), Mongol, Tadjik, Xibe, Manchou, Ouzbek, Russe, Daur et Tatar.

Lire : Population Chine/Xinjiang 1998-2019 (compilation avec sources). Ce tableau montre clairement que la population a augmenté au Xinjiang dans la même proportion que dans l’ensemble de la Chine (+ou- 1% par an). Tout le reste n’est que propagande !
Sources : National Bureau of Statistics of ChinaComposition population Chine 1949-2019.

Notes ajoutée suite à la polémique avec un lecteur qui se cache derrière le pseudonyme sixiangjiaoyu, qui signifie « éducation idéologique » :
Les propagandistes prétendent que la baisse du taux de natalité au Xinjiang serait le preuve du génocide des Ouïghours.
Les amateurs du taux de natalité en Chine devraient s’intéresser aux mêmes données en France. Ce taux est passé de 20,6‰ en 1950 à 11,2‰ en 2019 soit une baisse de 54,36% (source : INSEE). La France pratiquerait-elle un génocide ?
L’accusation génocide est un cas typique de désinformation à partir d’un fait exact : la baisse du taux de natalité.
Au lieu de répéter la théorie du complot communiste visant à génocider les Ouïghours prêchée par Adrian Zenz, fondamentaliste évangélique de la mouvance « Nouvelle naissance » (Born-again), il convient de s’interroger sur la construction du taux de natalité. Le taux de natalité est le rapport entre le nombre de naissances et la population moyenne (ou population de milieu d’année) pendant une certaine période (généralement un an), exprimé en ‰. La population moyenne annuelle est la moyenne du nombre de population au début de l’année et celle à la fin de l’année. Parfois, il est remplacé par la population de milieu d’année. Ainsi, pour les statisticiens, le taux de natalité ne permet pas d’effectuer de comparaisons dans l’espace et le temps.
En bref, on constate une baisse du taux de natalité dans tous les pays développés et urbanisés. Les causes étant multifactorielles, les explications sont diverses mais non consensuelles. Les solutions proposées restent très hypothétiques… sauf pour les croyants.
Lire : Joseph KLATZMANN, Attention, statistiques ! – Comment en déjouer les pièges, La Découverte, 1985 – Dossier Statistiques & Sondages (avec liens), Monde en Question.
Revue de presse sur la baisse de la natalité :
– 10/04/2018, La baisse de la natalité, RTS.
– 19/01/2021, Natalité en France : en 2020, les naissances au plus bas depuis 1945, Le Parisien.
– 03/02/2021, La baisse de la natalité, mauvaise nouvelle, LSA.
– 25/02/2021, Le taux de natalité en forte baisse en France, probablement à cause du Covid-19, Ouest France.
– 26/02/2021, Pourquoi la baisse de la natalité est une menace pour l’économie française, BFMTV.
Revue de presse contre la propagande occidentale :
– 25/01/2021, Les Européens, les Ouïghours et les délires de Washington, Bruno GuigueRéseau International.
– 05/02/2021, Croissance stable de la population ouïgoure au Xinjiang, Xinhua.
– 05/02/2021, Les groupes ethniques du Xinjiang utilisent principalement dix langues, Xinhua.
– 22/02/2021, Propositions de la Chine pour promouvoir et protéger les droits de l’homme, Ambassade de Chine.
– 23/03/2021, Cessez de vous immiscer dans les affaires intérieures de la Chine sous couvert des droits de l’Homme, Xinhua.
– 24/03/2021, La question Ouïghoure, une nouvelle arme idéologique contre la Chine, Le Grand Soir
– 26/03/2021, L’ambassadeur de Chine aux Etats-Unis met en garde contre la manipulation des faits dans les reportages sur le Xinjiang, Xinhua.
– 09/04/2021, Un rapport dénonce un parrainage anglo-américain du séparatisme pro-« Turkestan oriental » et du terrorisme islamiste : The China narrative, Australian Citizens Party.
– 10/04/2021, La campagne de propagande sur le prétendu « génocide des Ouïgours » fondée sur les allégations d’Adrian Zenz, un fondamentaliste évangélique, Arrêt sur Info.


[3] Initiative Ceinture Route (BRI) : Articles, Chine en Question – Revue de presse, Chine en QuestionDossier Ceinture Route (avec liens), Monde en Question.


[4] Lire : Jean-Michel VERNE (sous la direction de), Résister en Corse, 2021 [Texte en ligne].


[5] Depuis les années 1980, l’ethnie des Ouïghours ne détient plus la majorité absolue dans la région autonome du Xinjiang. Leur frustration est compréhensible, mais elle est instrumentalisée par les groupes musulmans indépendantistes soutenus par divers organisations étrangères dont le National Endowment for Democracy (NED), ONG liée au gouvernement américain. J’en reparlerai dans un autre article. Patience…


[6] Lire :
– 01/10/2018, Un an après le référendum sur l’indépendance, la « marche sans fin » de la Catalogne, Le Figaro.
– 09/03/2021, Le Parlement européen lève l’immunité des indépendantistes catalans Carles Puigdemont, Toni Comin et Clara Ponsati, L’im-Monde.
L’histoire bégaie en Catalogne :
[En 1920] j’étais en Espagne, et tandis que les syndicalistes avaient pu tenir publiquement un grand congrès à Madrid, la même organisation était, à Barcelone, à la même époque, hors la loi. Ici, ses membres étaient traqués par la police ordinaire et par une police spéciale créée par les groupements patronaux, les « somatenes » [institution paramilitaire], une loi spéciale dite de fuite donnait pouvoir aux policiers d’exécuter sommairement les hommes qu’ils décidaient de supprimer.
Alfred ROSMER, Moscou sous Lénine, 1953 [Texte en ligne].