Chine en Question

Blog dédié au Monde asiatique

Les USA essaient de sauver le pétrodollar au moyen de guerres


 

Les transactions internationales sont actuellement payées presque exclusivement en dollar américain, la principale monnaie mondiale. Non seulement cela fortifie la position de pouvoir du dollar, qui est aussi appelé pétrodollar dans le commerce du pétrole, mais en plus chaque paiement en dollar est également un tribut indirect à l’empire des États-Unis. La banque centrale russe (CBR) a plus que doublé ses acquisitions de réserves d’or pendant la dernière décennie. Au vu de la politique antirusse de Washington, 1 250 tonnes d’or ont été ajoutées afin que le pays soit indépendant des monnaies étrangères et en particulier du dollar américain. Le Brésil et l’Uruguay ont changé leur commerce bilatéral en passant d’un paiement en dollar américain à des paiements en monnaie du pays, le real et le peso, « afin de rendre plus économiques de vieux mécanismes et pour se défaire des régulations dictées par les États-Unis. » En 2017 la Chine paye déjà les importations de pétrole en yuan. L’établissement d’un pétro-yuan, pour contrebalancer le pétrodollar, est un pas pour briser la dominance monétaire globale des États-Unis. Des analystes considèrent cela comme un pas énorme sur le chemin qui mène à la fin de la dominance globale du dollar.

L’expert financier Max Keiser reprend cette pensée dans une interview accordée à la chaîne de télévision RT. Il estime que les efforts récents de la Chine sont certes très courageux, mais rappelle que des tentatives similaires d’autres chefs d’Etats pour quitter la matrice du pétrodollar n’ont jusqu’à présent jamais réussi et qu’elles se sont terminées avec la mort de leurs initiateurs. Max Keiser rappelle l’exemple du chef d’Etat irakien Saddam Hussein et aussi du chef d’Etat libyen Muammar al-Kadhafi. L’expert financier s’attend même à ce que le gouvernement américain aille faire la guerre pour sauver le pétrodollar.

Commentaires : Nicolás Maduro, Président du Venezuela, est aussi dans la ligne de mire des États-Unis. Mais il est impensable qu’ils s’en prennent à XI Jinping.

Voyez maintenant une courte interview de Max Keiser dans la vidéo d’environ trois minutes qui suit.

Présentateur : Bonsoir Max, merci d’être là. Nous avons appris que la Chine défie le pétrodollar. Pourquoi Pékin veut-il faire cela ?

Max Keiser : Tout d’abord ils sont très courageux dans ce qu’ils font, car la plupart du temps les pays qui ont essayé de sortir de la matrice du dollar ont eu une fin tragique. Saddam Hussein a voulu vendre du pétrole en euros et il a été tué, Mouammar al-Kadhafi a voulu vendre de l’énergie en d’autres devises et il a été tué lui aussi. Le bilan est donc plutôt affreux. Tout mon respect pour la Chine, qui prend en main ce projet. Il y a aussi des bruits selon lesquels la Chine fera partie des grands acheteurs dans la prochaine offre d’ARAMCO. Géopolitiquement, cela fait sens. La Chine, la Russie et les Saoudiens veulent sortir de l’hégémonie du dollar. Ces pays veulent se défaire du dollar.

Commentaires : Depuis le coup de force de Mohammed ben Salmane Al Saoud contre sa famille avec le soutien Donald Trump, les accords entre Saudi Aramco et la société chinoise Sinopec sont remis en cause.
Lire : Serge LEFORT, La guerre contre la Chine passe par Riyad, Chine en Question, 13/11/2017.

C’est ce que nous voyons partout dans le monde : les pays veulent échapper au complexe militaro-industriel des USA. Ils en ont assez de financer les aventures militaires des États-Unis en faisant partie de l’empire mondial de dettes en dollars. Ils veulent en sortir et être indépendants. La Chine veut être indépendante, la Russie veut être indépendante et l’Iran aussi le veut. Ils ne veulent plus être gouvernés par le dollar américain. Et un chemin possible serait de vendre le pétrole contre des yuans, qui peuvent eux-mêmes être échangés contre de l’or. Ces pays peuvent donc échapper à l’hégémonie de Bretton Woods, à l’empire des dettes, à la monnaie de réserve mondiale, le dollar, qui règne depuis la Seconde Guerre mondiale. Je pense que c’est un nouveau départ.

Présentateur : Les USA peuvent-ils faire quelque chose contre cela ? Ils ne vont certainement pas être contents de perdre le pétrodollar. Comment penses-tu qu’ils vont retourner la frappe ?

Max Keiser : Ils vont frapper en retour. Ils vont commencer une guerre, peut-être entre le Japon et la Chine, peut-être contre la Corée du Nord. Les États-Unis vont tout mettre en œuvre pour garder le dollar américain comme devise de la réserve mondiale. Ils vont attaquer un pays comme il l’ont fait en Afghanistan. Là ils n’ont aucun scrupule car il s’agit de la base de l’empire US. Celui-ci n’est pas basé sur des territoires, ni sur des biens matériels, mais sur le « rent seeking », en français « la recherche de rentes », sur le fait de prêter des dollars et de prendre des intérêts. Quand des pays ne peuvent pas payer, alors on leur prend leurs ressources. C’est ce qui est arrivé en Amérique du sud. C’est ainsi que les États-Unis ont construit leur empire. Les pays qui se sont levés contre le cartel financier des USA sont la Chine, la Russie et l’Iran et maintenant ils vont se séparer du dollar avec un nouveau contrat. Et ils sont aussi intéressés par les monnaies cryptées, car celles-ci sont également une manière de sortir du dollar américain. Le dollar est tout juste encore gardé en vie par les agissements du Pentagone et par les manigances des banques centrales. Mais quand ce jeu va venir à la lumière, le dollar va s’effondrer de manière impressionnante.

Commentaires : Une guerre des États-Unis contre la Chine via le Japon ou la Corée du Nord semble peu probable. Par contre les États-Unis tenteront de saboter tous les accords commerciaux entre la Chine et d’autres pays par un renforcement du contrôle militaire.

Aujourd’hui, les États-Unis poursuivent des politiques similaires : les patrouilles de la flotte navale américaine contrôlent les voies maritimes commerciales et les ressources pétrolières off-shore de la Chine via ses bases à l’étranger. La Maison Blanche de Obama et Clinton est en train de développer une réponse militaire rapide impliquant des bases en Australie, aux Philippines et ailleurs en Asie. Les États-Unis intensifient leurs efforts pour saper l’accès des Chinois à l’étranger aux ressources stratégiques tout en soutenant les séparatistes et les insurgés de base en Chine occidentale, au Tibet, au Soudan, en Birmanie, en Iran, en Libye, en Syrie et ailleurs. Les accords militaires américains avec l’Inde et l’installation d’un régime fantoche au Pakistan ont fait progresser sa stratégie d’isolement de la Chine. Alors que la Chine maintient sa politique de « développement harmonieux » et de « non-ingérence dans les affaires intérieures des autres pays », elle est restée neutre quand l’armée impérialiste des Etats-Unis et de l’Europe a attaqué une grande partie des partenaires commerciaux chinois pour inverser l’expansion commerciale pacifique de la Chine.
James PETRAS, Chine : hausse, chute et ré-émergence en tant que puissance mondiale, Chine en Question, 07/03/2012.

Ces propos, datant de 2012, doivent être nuancés à la lumière d’événements récents comme le fait que la banque centrale du Pakistan a donné son feu vert à l’utilisation du yuan chinois pour le commerce bilatéral, garantissant que les importations, les exportations et les transactions financières pourront être libellées dans cette devise.
Le Pakistan supprime le dollar, Réseau International, 04/01/2018.
Le Pakistan lâche le dollar pour les échanges commerciaux avec la Chine, Réseau International, 06/01/2018.

Max KEISER, Les USA essaient de sauver le pétrodollar au moyen de guerres, Medien-Klagemauer.TV, 04/01/2018.

Lire aussi :
La bombe du pétroyuan et sa relation avec la nouvelle doctrine de sécurité nationale des USA, Entelekehia, 26/12/2017.
Le pétroyuan va-t-il tuer le pétrodollar ?, Entelekehia, 29/12/2017.
Dossier documentaire Economie Chine, Monde en Question.
Veille informationnelle 中國 Chine, Monde en Question.

Publicités

Rédiger votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

%d blogueurs aiment cette page :