Chine en Question

Blog dédié au Monde asiatique

Comment réaliser le « rêve chinois » à l’ère de la mondialisation ?


La mondialisation est la plus grande caractéristique de notre époque, où les intérêts des différents pays s’imbriquent fortement. La réalisation du « rêve chinois » dépend donc non seulement de nos efforts et de notre action réelle, mais nécessite également de bien gérer les relations avec le monde extérieur, d’étudier et de s’inspirer des expériences et des leçons des autres pays en la matière.

Le fameux « rêve américain » est né de l’autre côté du Pacifique. Les films hollywoodiens recèlent quant à eux du concept suivant : des immigrés arrivent en masse aux Etats-Unis par bateau et sautent de joie en apercevant la statue de la Liberté, comme s’ils pouvaient y gagner plus d’argent que n’importe où ailleurs et jouir de la plus grande des libertés.

Pourtant, à la suite des tourmentes de la crise financière, ceux qui se sont rendus aux Etats-Unis en emportant le rêve américain dans leur valise ne sont plus aussi enthousiastes qu’autrefois. La réalité actuelle est bien différente : la bulle immobilière a éclaté, la situation économique demeure morose, le taux de chômage grimpe sans cesse, la qualité de vie de la population baisse, la classe moyenne s’affaiblit et la population pauvre augmente considérablement.

Mais, en attendant, les financiers de Wall Street continuent de jeter l’argent par les fenêtres, plus de 80% de la nouvelle richesse est entre les mains de moins de 1% de la population américaine. Lorsque l' »occupation de Wall Street » s’est propagée sur le territoire américain, le « rêve américain » s’est brisé a révélé une réalité toute autre, celle du pillage de la richesse de la majorité par une minorité.

De l’autre côté du continent eurasien, l’Europe tente de bâtir une communauté supranationale et a ainsi fait naître le « rêve européen ». Dans l’ouvrage de Jeremy Rifkin, le « rêve européen » représente le nouveau rêve de développement de l’humanité et met l’accent sur le sens de la communauté au niveau politique, la diversité culturelle, des conditions de vie raffinées, la durabilité du développement et le multilatéralisme dans la coopération planétaire. A en croire toutes ces promesses, le « rêve européen » semble idéal, et les Européens ne cessent de le vendre au reste du monde.

Ce qui est regrettable, c’est que depuis l’éclatement de la crise de la dette européenne, le « rêve européen » est de plus en plus remis en question. Certains pays européens qui recherchent une qualité de vie au détriment du contexte national sont criblés de dettes et auront du mal à poursuivre leur développement. Au pic de la crise, la zone euro s’est enfoncée pendant un temps dans la panique du démantèlement.

Depuis la fondation de la République populaire de Chine, les Chinois ont travaillé d’arrache-pied pendant plusieurs générations, en ne comptant que sur leur propre labeur, pour faire de l’ancienne Chine un nouveau pays chaque jour plus prospère et plus puissant.

Aujourd’hui, la puissance de la Chine s’accroît sans cesse et son PIB s’est hissé au deuxième rang mondial. Les conditions de vie de la population se sont considérablement améliorées, et sont accompagnées de progrès énormes sur le plan social et dans d’autres domaines. Nous nous approchons de notre « rêve chinois ».

Par ailleurs, la réalisation du « rêve chinois » doit faire face à un grand nombre de défis sur le plan de l’écologie, des ressources et des énergies, du développement social et de certains dossiers internationaux. Certains pays ne veulent pas ou n’acceptent pas de voir la Chine réaliser son rêve. Ils mettent en place, consciemment ou inconsciemment, toutes sortes d’obstacles à la Chine, dans le but de ralentir sa course. Nous sommes confrontés à une situation internationale beaucoup plus complexe qu’il n’y paraît.

Quelles que soient les difficultés auxquelles nous devons faire face, nous poursuivrons notre course pour parvenir au « rêve chinois ». La réalisation du « rêve chinois » bénéficiera à toute la nation chinoise et apportera des bénéfices supplémentaires au reste du monde.

La Chine ne suivra pas la voie des anciens colonisateurs occidentaux qui ont pillé les ressources d’autrui, ni la voie brutale des militaristes qui ont envahi d’autres pays, ni même la voie erronée des hégémonistes. Nous continuerons à déployer des efforts inlassables, en comptant sur nos propres forces et en assimilant les acquis modernes de toutes les civilisations, pour réaliser enfin le grand rêve de la nation chinoise.

28/03/2013
China Internet Information Center
Articles « rêve chinois » via Google

Lire aussi :
Revue de presse Chine 2013, Monde en Question.
Veille informationnelle 中國 Chine, Monde en Question.
Dossier documentaire Chine, Monde en Question.

Publicités

Rédiger votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :