Chine en Question

Blog dédié au Monde asiatique

Revue de presse Chine 28/08/2011


Suivre l’actualité
courir après le vent.
Penser l’actualité
marcher à contre-courant.

28/08/2011, Quand la Chine explosera, Bibliobs

Tout cela, et c’est beaucoup, se passe en Chine, le cancer du monde. Nous sommes dans la mégapole de Shenzhen où grouillent des millions de truands, de nouveaux affairistes, de prostituées, de travailleurs pauvres, de commerçants et où fleurissent les industries, légales ou non, les commerces de toute sorte, les trafics: toute une humanité courbée «sous le fouet du plaisir», comme dit Baudelaire, ou sous les coups des patrons.
Patrick Grainville mérite la palme du discours de propagande contre la Chine.

27/08/2011, La Chine va voter pour l’admission d’un Etat palestinien à l’ONU, El Watan

La Chine a informé l’Autorité palestinienne qu’elle allait voter au Conseil de sécurité en faveur de l’admission d’un Etat de Palestine à l’ONU, a annoncé hier l’agence de presse officielle palestinienne Wafa.
Information à prendre avec circonspection car ni l’agence chinoise Xinhua ni Renmin Ribao n’en parlent.

26/08/2011, L’Asie de l’Ouest et l’Afrique du Nord font face à une réorganisation difficile, Renmin Ribao

La réalité dans les pays d’Asie de l’Ouest et d’Afrique du Nord impliqués dans les agitations est différente, mais les problèmes communs de ces pays sont ceux-ci : depuis longtemps, la plupart des pays connaissent un développement très déséquilibré sur les plans politique, économique et social, le pas de la réforme et les systèmes concernés sont nettement en retard par rapport au développement de notre époque. Beaucoup de pays maintiennent encore des structures politiques, économiques et sociales tribales, bien qu’ils aient acquis l’indépendance nationale depuis longtemps. Des facteurs traditionnels et modernes sont mêlés dans le régime politique des pays. Les agitations survenues depuis le début de cette année montrent que les populations de ces pays expriment, d’une manière extrême, leurs besoins impérieux pour le changement de régime politique et de mode de développement social. Cela peut également être considéré comme faisant partie du processus historique de développement politique et social des pays de la région.
Evidemment, ce processus ne s’achèvera pas, avec la chute de dirigeants et le changement du pouvoir. Du fait que les problèmes politiques et sociaux dans la région d’Asie de l’Ouest et d’Afrique du Nord se sont produits dans le développement social, culturel et historique de la région, beaucoup de problèmes concernant les aspects plus profonds et plus variés et qui ont surgi dans le processus de changement de mode ne pourront pas être réglés avec la seule fin de l’ancien régime.
Le processus de développement politique et social dans la région d’Asie de l’Ouest et d’Afrique du Nord est déjà arrivé à un nouveau carrefour. Le développement futur est une preuve pour les dirigeants et les peuples des pays de la région. Quand bien même ils ne sont pas préparés aux changements subits de l’heure actuelle. Ces pays qui ont connu des agitations n’ont pas encore établi d’objectifs constructifs nets, ni produit une direction faisant autorité. Mais on peut affirmer que là bas, il faudra une plus grande patience, une plus grande tolérance et un plus grand esprit créateur. Il faudra une pensée politique toute neuve et un esprit de solidarité transcendant les limites politiques, religieuses et ethniques.

26/08/2011, Encore la « menace chinoise » ?, Renmin Ribao

La Chine n’est pas une menace pour la paix en Asie, car elle ne poursuivra jamais des buts d’hégémonie ou d’expansion militaire. Elle a réaffirmé solennellement chaque fois que c’était possible qu’elle adhérait sans faillir à une politique de défense défensive par nature.
Dans le but d’assurer un équilibre entre la défense nationale et la croissance économique, la Chine a maintenu ses dépenses de défense à un niveau approprié, avec une augmentation de 12,7%, à 601 milliards de Yuans (91,5 milliards de Dollars US) en 2011. C’est une goutte dans la mer par rapport au budget de la défense américain.
Le Pentagone subit une forte pression pour réduire son budget lors de la prochaine décennie après que les dépenses américaines en matière de défense aient augmenté de manière continuelle lors des treize dernières années.
Il est manifestement dans les intérêts du Pentagone de prétendre que les capacités militaires de la Chine sont une menace quand il négocie un autre gros chèque avec le Congrès.

24/08/2011, Revue des hebdos chinois (15 au 19 août 2011), La France en Chine

22/08/2011, Asie Pacifique 1/5 : Chine, Les Archives du continent
Un document publié pour la première fois le 30/11/1948.

22/08/2011, Serge LEFORT, La Chine vue par Adam SMITH, Chine en Question

20/08/2011, Un livre sur le Dalaï-lama suscite des débats sur Internet, Xinhua

19/08/2011, Claudio KATZ, ¿Imperialismo versus economía de mercado?, ArgenPress

El estudio del imperialismo no debe ser sustituido por el análisis de la hegemonía. Esta visión inspira la contraposición del territorialismo occidental con el pacifismo oriental y desconoce los entrelazamientos del capitalismo con el mercado. Presupone una errónea universalidad del capitalismo desde el siglo XV e identifica el belicismo occidental con la expansión comercial externa, omitiendo el servicio que brindó a los industriales.
El protagonismo japonés demuestra que Oriente no ha sido ajeno a la agresividad imperial. El contraste de la decadencia norteamericana con el ascenso de China soslaya un tipo de asociación entre ambas potencias que no puede ser analizado con los modelos de Adam Smith.
Es indispensable caracterizar adecuadamente los rasgos centrales del capitalismo para registrar la restauración en curso de ese sistema en China. Un liderazgo pacifista oriental choca con el totalitarismo y la hipótesis de una hegemonía ideológica china contrasta con la difusión del americanismo entre las elites del país. No existen indicios de giros hacia propuestas antiimperialistas.

19/08/2011, Quel est l’objectif réel de la visite du vice-Président américain en Chine ?, Renmin Ribao

Les relations sino-américaines sont les rapports les plus « bizarres », que ce soit dans le passé ou de nous jours. Les deux parties ont à la fois « un conflit d’intérêts essentiels » et de grands intérêts entremêlés ; il y a entre elles à la fois un manque de confiance mutuelle sur le plan stratégique et une forte « interdépendance commerciale » sur le plan économique. Les deux pays ne sont pas voisins, mais constituent tous deux les facteurs décisifs les plus importants sur le plan géo-politique. Bien que les Etats-Unis aient subi ces dernières années le choc de crises financières successives, de deux guerres et de la limite du plafond de la dette, ils ont déployé, malgré tout, leur énergie pouvant résister à la régression de la puissance de l’Etat et maintiennent leur avantage absolu dans les domaines de l’innovation et de l’efficacité du travail.
La Chine est rapidement devenue la 2e plus grande économie mondiale et a exprimé sa volonté d’avoir l’influence mondiale en tant que pays responsable. Ces relations de coopération et de concurrence entre la Chine et les Etats-Unis ne seront pas sans risques pendant une certaine période dans le futur. Cela demande aux deux pays d’injecter une nouvelle vitalité dans les relations bilatérales pour qu’elles puissent connaître un développement sain et régulier. La présente visite de M.Biden en Chine peut être considérée comme une visite d’étude pour jeter une bonne base à une nouvelle vision américaine de ses relations avec la Chine.

19/08/2011, La menace du « Made in China » n’est pas si grande que ça.., Renmin Ribao

D’après Galina Hale, économiste de renom, et Bart Hobijn, Conseiller de recherche à la Banque de la Réserve Fédérale de San Francisco, la part des produits de fabrication chinoise dans la consommation américaine n’est en fait pas aussi élevée qu’on le croit généralement.
D’une part cela signifie que la menace chinoise si présente dans l’arène politique américaine est surévaluée. Les exportations de la Chine en tant que part de la consommation américaine ont peut-être rapidement augmenté, mais elles ne sont encore qu’une petite fraction du total. Les employés et les entreprises américaines prennent aussi une belle part du gâteau dans le processus.
D’autre part, cela veut dire aussi que l’argument selon lequel un Yuan plus fort corrigera les déséquilibres commerciaux entre la Chine et les Etats-Unis, aidant par conséquent les fabricants américains à vendre davantage sur le marché local, apparait encore moins crédible. « Si la plus grande partie du coût des importations ‘Made in China’ revient en fait aux entreprises et employés américains, une réévaluation du Yuan n’aura qu’un impact limité sur la compétitivité ».

19/08/2011, Il vaut mieux ouvrir plus grand les portes des Etats-Unis que de faire du Yuan un bouc émissaire, Renmin Ribao

Washington et Beijing peuvent se disputer au sujet des « vrais chiffres » des déficits commerciaux en utilisant différents calculs. Mais le fait est que les forts déficits commerciaux des Etats-Unis avec la Chine ont continué à exister même alors que la devise chinoise se renforçait sensiblement face au Dollar US ces six dernières années.
En attendant, la Chine a fait des efforts sérieux pour établir un régime de taux de change variable d’une manière progressive, prenant en considération des réalités internes et des conditions externes. L’histoire a à plusieurs reprises démontré que les fluctuations de taux de change radicales sont sources de calamités financières et économiques.

18/08/2011, Chine : émission de 20 milliards de yuans de bons du Trésor à Hong Kong, Renmin Ribao

Li Yong a fait savoir que le gouvernement central continuerait à émettre des bons du Trésor en RMB à Hong Kong et que cela constituerait un arrangement institutionnel à long-terme par le gouvernement central, destiné à renforcer la position de Hong Kong en tant que centre financier international et à faire de la région administrative spéciale le centre d’affaires offshore en RMB.

18/08/2011, Serge LEFORT, La face cachée du Dalaï-Lama, Chine en Question

18/08/2011, Des millions de Chinois ne trouveront pas de femme d’ici 2020 en raison du déséquilibre entre les sexes (expert), Xinhua

Des millions d’hommes en âge de se marier devraient rester célibataires d’ici 2020 en raison du déséquilibre entre les sexes, une tendance qui viendra peser sur la stabilité sociale, ont averti les experts.
Les garçons de moins de 19 ans sont 23,77 millions plus nombreux que les filles du même groupe d’âge, ce qui amène inévitablement à la conclusion que plus de 10 millions de Chinois n’auront quasiment aucune chance de trouver une partenaire, selon les chiffres du Bureau d’Etat des Statistiques.
« Les romance de mai à décembre » deviendront plus courantes en Chine et davantage de célibataires en ville chercheront à épouser des filles rurales, a indiqué Zhai Zhenwu, doyen de l’école de sociologie et d’études de la population à l’Université du Peuple de Chine, cité mercredi par le Quotidien du Peuple.
La population pauvre devrait davantage souffrir de ce déséquilibre entre les sexes, avec des hommes des régions rurales qui n’auront d’autres choix que de recourir à des prostitués ou des mariages « forcés », dans lesquels les femmes sont vendues à des hommes et forcées de se marier, a-t-il mis en garde, ajoutant que ces activités illégales constituent une menace pour les mariages et les familles ainsi que pour la stabilité sociale.
Le sexe-ratio à la naissance en Chine était de 118,08 garçons pour 100 filles en 2010, supérieur aux normes démographiques allant de 103 à 107 garçons pour 100 filles.
Pour restaurer l’équilibre entre les sexes en Chine, le pays promeut l’idée qu’ « une fille équivaut à un garçon » et intensifie ses efforts dans la lutte contre l’avortement sélectif selon le sexe.

17/08/2011, Dissolution chinoise, Dedefensa

On comprend donc que c’est dans ce contexte qu’il nous semble nécessaire d’appréhender la visite actuelle de Joe Biden en Chine, annoncée le 4 août 2011, deux jours après l’accord sur la dette qui a si fortement agacé Pékin. Une fois de plus, il s’agit de quémander la bonne volonté et la compréhension des Chinois, et tenter d’expliquer aux Chinois les arcanes de la politique intérieure washingtonienne, et des rapports entre le Congrès et le président. La visite a donc une réelle importance, exactement à mesure de l’importance de cette affaire de l’accord sur la dette et du désordre terrifiant qui va avec, – mesure pour mesure, comme disait Shakespeare, – mesure positive (la compréhension bienveillante des Chinois) pour rattraper la mesure négative (l’accord sur la dette et le “désordre terrifiant qui va avec”).

16/08/2011, Judith GAUTIER, En Chine, Chine ancienne

16/08/2011, J.M. de PRÉMARE, Recherches sur les temps antérieurs, Chine ancienne

16/08/2011, Jean-Baptiste BIOT, Précis de l’histoire de l’astronomie chinoise, Chine ancienne

16/08/2011, Revue des hebdos chinois (8 au 12 août 2011), La France en Chine

15/08/2011, Un écrivain français tente de briser le « mythe Dalaï-Lama », Renmin Ribao

« La retraite politique du Dalaï-Lama, c’est du bidon. Alors qu’il a annoncé depuis le mois de mars qu’il se retirerait de la vie politique, en août, il fonce aux Etats-Unis et il rencontre le président Obama. Et dans sa dernière interview avec Le Monde, il a donné son avis sur ce que doit être la démocratie en Chine. Est-ce que ce sont des gestes d’une personnalité religieuse ou d’un homme politique? Est-ce que ce sont des propos qui viennent d’un homme qui ne s’intéresse plus à la politique? »
C’est l’écrivain français Maxime Vivas, l’auteur de Dalaï-Lama – Pas si zen, qui a posé ces questions lors d’une interview accordée vendredi à l’agence Xinhua.

13/08/2011, L’économie dans une phase « dangereuse » pour le chef de la Banque mondiale, Les Echos

L’économie mondiale est entrée dans une « phase nouvelle et plus dangereuse », qui laisse très peu de marge de manoeuvre aux pays les plus développés, a estimé samedi le président de la Banque mondiale, Robert Zoellick.
La crise dans la zone euro « pourrait bien être le problème le plus important » de l’économie mondiale, a ajouté M. Zoellick, engageant les pays européens à prendre les mesures nécessaires le plus rapidement possible.
Il a estimé que cette crise était en train de transférer « très rapidement du point de vue historique » le pouvoir économique de l’Occident vers la Chine, qui pourtant « ne tient pas à ce rôle », préoccupée qu’elle est par ses propres soucis.

Lire aussi :
Revue de presse Chine 2011, Monde en Question.
Dossier documentaire Chine, Monde en Question.
Dossier documentaire Tibet, Monde en Question.
Dossier documentaire Xinjiang, Monde en Question.

Publicités

Rédiger votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :