Chine en Question

Blog dédié au Monde asiatique

La Chine en débat


Guy Debord posait en 1967 dans la Société du spectacle la question, ouverte, de la mythification de la réalité, de la vie par procuration mais également, et surtout, de la misère d’une vie quotidienne réglée et régulée par l’unique satisfaction d’un ensemble de critères prédéfinis (la consommation de biens, le statut social), mis en images et expropriant l’individu de son temps et de la maitrise de son temps. Quarante ans plus tard, la question reste pertinente car l’emprise des images, des mises en scènes et du spectacle sur nos sociétés et sur nos existences est de plus en plus marquante. Or il n’est pas, personne n’en doute, d’images qui ne soient pas assujetties à un mode de pensée. La réalité se construit en termes d’images et de représentations, de récits et de mythes, autant d’éléments qui nous permettent d’appréhender le réel mais qui nous en éloignent également, autant d’éléments qui contribuent nécessairement, directement ou non, à établir et à enraciner des positionnements idéologiques.

La genèse et la création de ces représentations et de ces images est probablement l’un des terrains de recherche les plus stimulants des sciences humaines et sociales depuis un demi siècle ; l’un des plus utiles également dans la compréhension des éléments qui constituent la post-modernité, ses moyens et ses limites. Et s’il est un pays au monde où la question de l’image se pose avec une pertinence et une gravité certaines, ce pays est sans nul doute, pour différentes raisons historiques, la Chine. Fantasme de l’imaginaire occidental depuis l’envoi des premières missions Jésuites, substrat de l’orientalisme défini par Saïd (et que la Chine commence à intégrer dans sa construction identitaire officielle), mais aussi « terrain d’exercice » des idéologies majeures du vingtième siècle où l’image joue un rôle essentiel (du Maoïsme au libéralisme économique), la Chine a vu dans son histoire se superposer et se sédimenter différentes couches de représentations qu’elle tente tant bien que mal d’unifier depuis une quinzaine d’années.

Objet protéiforme, fantasmé ou simplement imaginé, la Chine s’est finalement le plus souvent retrouvée éloignée dans sa propre représentation, réifiée et codifiée. Et si depuis l’émergence de la République populaire de Chine sur la scène diplomatique et économique mondiale au milieu des années 1990, l’image du pays – celle qu’il construit et renvoie de lui-même, combinée à celle que le monde, essentiellement les pays occidentaux, construit sur lui – se dirige lentement mais sûrement vers une forme de normalisation (la Chine est maintenant devenu un régime respectable, et on ne parle guère plus de totalitarisme), la question essentielle qui doit être posée reste : qu’est-ce que la Chine ?

Lire la suite… Transtext(e)s Transcultures n°6

Lire aussi :
Revue de presse Chine 2011, Monde en Question.
Dossier documentaire & Bibliographie Chine/Occident, Monde en Question.

Publicités

Rédiger votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :