Chine en Question

Blog dédié au Monde asiatique

Revue des podcasts n°1


Histoire de la Chine, La Fabrique de l’Histoire.

Notre grand témoin de la semaine « Chine-Europe; quatre cents ans de relations » est un historien et journaliste chinois dont la thèse a été soutenue en Sorbonne dans les années quatre-vingts : Chen YAN, L’éveil de la Chine, Edition de l’Aube, 2003.

1/4 : Après la lecture d’un récit de voyage du premier ambassadeur de l’Empire en Europe, écrit à la fin des années 1870, Chen Yan résume pour nous la lente découverte du monde par les lettrés chinois du XIX ème siècle.
Dès cette époque, la Cour est divisée en partisans de la modernisation et défenseurs de la tradition, furieux de voir la Chine se compromettre avec des peuples considérés comme barbares.

2/4 : Entre 1916 et 1917 les armées françaises et britaniques ont recruté des dizaines de milliers de travailleurs chinois selon un accord passé avec le gouvernement chinois. La seule condition fixée par l’Etat chinois était de se voir garantir que ceux-ci ne combattraient pas et seraient employés comme ouvriers ou manoeuvres.

3/4 : Ce matin, nous remontons le temps et nous arrêtons au XIX ème siècle, quand les Européens, longtemps interdits de commercer avec l’Empire de Chine, y entrèrent par effraction en utilisant ce qu’on appelera « la diplomatie de la canonnière ».
Ce furent les deux guerres de l’opium qui mirent à genou la Chine et ouvrirent ce que ce pays appelle encore « le siècle de l’humiliation ».

4/4 : Matteo Ricci, jésuite italien, parvint à pénètrer à la cour impériale de Chine à la fin du XVI ème et à vivre et évangéliser à Pékin où il mourut il y a quatre-cents ans, en mai 1610.
Pour se faire accepter, Matteo Ricci apprit la langue, s’habilla de la robe de soie des lettrés chinois et comme eux se laissa pousser la barbe. Bref, à la façon de François-Xavier, évangélisateur jésuite du Japon, s’adapta à la civilisation qu’il voulait convertir au christianisme.

Écouter aussi : Matteo Ricci messager des sciences entre la Chine et l’Europe au XVIIe siècle, La Marche des sciences.

Publicités

Rédiger votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :