Chine en Question

Blog dédié au Monde asiatique

Tibet-Chine


Les parlementaires européens ont déroulé le tapis rouge au très médiatique Dalaï Lama, qui est le chef politique d’une théocratie militante [1]. La question tibétaine mérite un autre traitement que des génuflexions… devant un « bouddha vivant » anti-démocrate.

36 députés se sont joints la veille à environ 500 personnes, dont des fonctionnaires des institutions européennes, pour jeûner une journée pour le Tibet. Le dalaï-lama les invite à lever le doigt. « Je jeûne avec vous », leur dit-il, avant de quitter un hémicycle applaudissant debout.
La Croix.

Il est pour le moins contradictoire que les députés européens s’opposent à l’indépendance de l’Abkhazie et de l’Ossétie dans le Caucase et prônent celle du Tibet en Asie. Or le gouvernement chinois a le même argument : le système d’autonomie régionale des nationalités n’admet aucun compromis.

L’autonomie régionale des nationalités appliquée en Chine exprime et traduit l’unité et la cohésion du facteur nationale et du facteur régionale, du facteur politique et du facteur économique, ainsi que du facteur historique et du facteur réaliste. La combinaison de la nationalité han et de minorités nationales à l’intérieure d’une même région administrative leur permet de mieux s’inspirer l’une auprès des autres, de mieux s’entraider, de se compléter l’une l’autre et de se développer en commun. La Mongolie intérieure est un excellent exemple. Lors de son instauration en région autonome en 1947, la population mongole représentait seulement 20% environ de la population globale, malgré cela la Région autonome de la Mongolie intérieure fut établie, car en établissant cette région autonome, on n’a pas seulement tenu compte du pourcentage de la population, mais surtout d’autres facteurs, dont l’état historique de la région administrative de la Mongolie intérieure, la relation entre nationalités et la coopération en vue du développement en commun. Les expériences acquises démontrent indéniablement que la Chine a appliqué un système d’autonomie régionale des nationalités juste et réussi, et la situation actuelle où toutes les nationalités chinoises vivent en bonne entente et coexistent parfaitement mérite d’être garder et conserver précieusement.
Le Quotidien du peuple.


Le « pacifisme » des moines tibétains

La guerre médiatique sur le « génocide culturel » au Tibet est une contre-vérité car la loi chinoise protège la liberté de la religion et les activités religieuses. La Chine a publié un « livre blanc sur la protection et le développement de la culture tibétaine » [Xinhua] et a ouvert un site multilingue sur le Tibet [Xinhua].

Ceci dit, il serait naïf de croire que la Chine pratique une meilleure politique régionale que celle pratiquée par d’autres pays européens notamment la France.

Enfin, que dirait le gouvernement français si la Chine menait campagne pour l’autonomie de la Corse et soutenait le FLNC ?

05/12/2008
Serge LEFORT


[1] Voir : Mélenchon contre la théocratie tibétaine, Monde en Question.
Lire aussi : Revue de presse Chine 2008, Monde en Question.

 

Publicités

Rédiger votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :