Chine en Question

Blog dédié au Monde asiatique

Titanic financier


Pendant que Barack Obama, constitutionnellement incapable d’agir avant le 20 janvier 2009, multiplie les conférences de presse pour occuper les médias, la crise financière et économique s’approfondit chaque jour. Ainsi, l’OCDE a prévu pour 2009 une récession qui sera la plus grave depuis le début des années 80, tandis que le PIB américain reculait de 0,5% au troisième trimestre. Barack Obama a appelé les Américains à se serrer la ceinture, mais ce qu’ils font déjà. Or la baisse des « dépenses de consommation des ménages » (dans la novlangue des économistes) a provoqué un recul de 3,7% de la croissance de l’économie américaine [AFP – Yahoo! ActualitésAP – Yahoo! Actualités].

Dans ce contexte, il est intéressant de lire le point de vue du politologue Igor Panarine dans une interview publiée lundi dernier par le quotidien russe Izvestia, qui évoque un risque d’éclatement des États-Unis (RIA Novosti).

M. Panarine est persuadé que les États-Unis se scinderont d’ici l’automne 2009 en six parties: la côte pacifique, les États hispanophones, la côte atlantique, les cinq États peuplés par des Indiens et le Nord pro-canadien.

« D’abord, il s’agira du littoral pacifique des États-Unis. Il suffit de citer San Francisco où 53% des habitants sont d’origine chinoise. Cette région passe progressivement sous l’influence de la Chine, c’est évident. Le Sud est peuplé par des Mexicains, et l’espagnol est par endroits une langue officielle, alors que le Texas lutte ouvertement pour son indépendance. La côte atlantique est ethniquement et mentalement tout à fait différente par rapport au reste du pays. Enfin, il y a les États dépressifs du centre. Je vous rappelle que cinq États du centre des États-Unis, peuplés par des Indiens, revendiquent leur indépendance. Le nord du pays est sous l’influence du Canada », explique-t-il.

[…]

« Les problèmes financiers s’aggraveront aux États-Unis. Des millions d’Américains ont déjà perdu leurs épargnes, alors que l’inflation et le chômage sont en hausse. General Motors et Ford sont au bord de la faillite, ce qui veut dire que des villes entières se retrouveront sans emploi », prédit-il.

« La grogne monte, elle n’a été enrayée jusqu’à présent que par la campagne électorale et l’espoir d’un miracle Obama. Mais, d’ici le printemps, il sera clair qu’il n’y aura pas de miracles », estime-t-il.

Selon M. Panarine, après le crash de Wall Street, les États-Unis céderont leur place de régulateur mondial à la Chine et à la Russie, deux pays disposant d’énormes réserves de change.

Pour éviter des bouleversements en raison d’une éventuelle paralysie économique aux États-Unis, la Russie devrait développer le rouble en tant que monnaie régionale et créer une bourse du pétrole en roubles, conseille le politologue.

« Nous devons couper toutes les cordes qui nous lient au Titanic financier qui va sombrer très vite », résume-t-il.

Commentaires : Même si Dedefensa reprend l’hypothèse de l’éclatement des États-Unis, le plus important est la seconde partie, qui est une thématique de Dmitri Medvedev à savoir la création d’une « monnaie régionale » (RIA Novosti) et d’une « bourse du pétrole en roubles » (RIA Novosti).
Par ailleurs, l’hypothèse « American Gorbatchev » se précise…

Publicités

Rédiger votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :