Chine en Question

Blog dédié au Monde asiatique

Le capitalisme chinois (2)


En Chine comme ailleurs, la crise financière se transforme en crise économique et a des conséquences sur l’emploi.

En mars, Tian Chengping, ministre du Travail et de la Sécurité sociale, avait prévenu que la situation de l’emploi du pays serait « très grave » cette année pour des raisons structurelles [Xinhua] :

Quelque 20 millions de nouveaux travailleurs rejoignent chaque année la population active dans les régions urbaines et rurales et la Chine aura un large contingent de nouvelles forces de travail pendant une assez longue période, a-t-il indiqué en marge de la première session de la 11e Assemblée populaire nationale de Chine.
Cependant, les villes et les bourgs ne peuvent offrir que 12 millions d’emplois chaque année, et une grande quantité de travailleurs migrants affluent vers les villes, a-t-il rappelé.

En novembre, Yin Weimin, ministre des Ressources humaines et de la Sécurité sociale, a qualifié la situation de l’emploi du pays de « morose » pour des raisons conjoncturelles [Xinhua et Xinhua] :

La mauvaise situation économique mondiale pèse sur le marché de l’emploi du pays depuis octobre, le chômage s’abattant sur certaines entreprises, en particulier les petites et moyennes entreprises à forte intensité de main-d’oeuvre qui ont dû fermer ou suspendre leurs opérations.

Yin Weimin exhortait les autorités locales à faire de leur mieux pour répondre de manière appropriée aux licenciements de masse et aux conflits du travail plus fréquents [Xinhua], il s’inquiète aujourd’hui « des troubles de la main-d’oeuvre » en commentant « la récente agitation parmi les travailleurs » [Xinhua].

Par ailleurs, Meng Jianzhu, ministre de la Sécurité publique a appelé la police à améliorer les méthodes de maintien de l’ordre [Xinhua] :

La police doit être consciente du défi apporté par la crise financière globale et faire de son mieux pour maintenir la stabilité sociale, a indiqué Meng Jianzhu, en appelant la police à améliorer les méthodes de maintien de l’ordre en utilisant « une pensée harmonieuse pour atténuer les conflits et une attitude harmonieuse pour traiter le peuple ».
« Le peuple doit être conscient de l’autorité et de la dignité de la loi, ainsi que de l’affection des autorités de la sécurité publique », a-t-il poursuivi.

Le croisement de ces dépêches l’Agence de Presse chinoise Xinhua montre que :
• En quelques mois et d’un ministre à l’autre, la cause du chômage qui était structurelle est devenue miraculeusement conjoncturelle.
• Le gouvernement « communiste » se méfie de la réaction des travailleurs chinois, qu’il qualifie de « troubles » et d' »agitation ».
• Yin Weimin, ministre des Ressources humaines et de la Sécurité sociale, a les mêmes préoccupations que Meng Jianzhu, ministre de la Sécurité publique pour maintenir l’ordre social.

21/11/2008
Serge LEFORT

Publicités

Rédiger votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :